Nourrir la controverse

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, un média dont je tairai le nom (je sais, le... (Photo courtoisie)

Agrandir

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joël Martel
Le Quotidien

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, un média dont je tairai le nom (je sais, le temps des Fêtes me rend généreux) faisait ses choux gras d'une espèce de controverse qui semblait déjà louche au départ.

Pour vous faire une histoire courte, voilà qu'une succursale de la SAQ située à Montréal avait installé ce qu'on allait appeler un «sapin de l'accommodement». Évidemment, il n'aura suffi que de quelques minutes avant que ce scandale enflamme les réseaux sociaux et donne ainsi davantage de munitions à tous ces gens qui n'en manquent jamais une lorsqu'il est temps de pointer du doigt la «menace» des immigrants.

Mais alors que les plus futés se doutaient bien qu'il y avait anguille sous le cadeau de Noël depuis le tout début de cette «controverse», le média en question lui, a fait tout son possible afin de maximiser cette histoire suscitant (avec grand succès) la révolte de nombreux Québécois.

Le lendemain, sans grande surprise, le même média a pour une ultime fois cogné sur le clou de la controverse en annonçant à son auditoire que le fameux «sapin de l'accommodement», n'était en fait... qu'une simple blague des employés.

Maintenant, une question me hante: par où devrions-nous commencer par être en maudit?

«Et pourquoi nous mettrions-nous en maudit?», me demanderez-vous.

Eh ben, commençons tout d'abord par l'évidence: je dis ça comme ça, mais me semble qu'on pourrait s'attendre à un petit minimum de rien du tout de sérieux de la part d'un groupe médiatique qui a sa propre chaîne d'information, ses journaux, sa page Facebook comptant des centaines de milliers d'abonnés et même sa chaîne de télé? Parce que disons-le, ici, on ne parle pas d'une bête erreur d'un journaliste qui a fait sa job toute croche et qui se fait mettre sa maladresse sous le nez. Non. Ici, on parle d'un groupe médiatique qui s'est bien rendu compte que l'histoire poche de l'un de ses journalistes remportait du succès et qui a consciemment décidé de la capitaliser en la faisant «spinner» un peu partout. En d'autres mots, après ce que l'on pourrait appeler un semblant de dilemme quant au bien-fondé d'une telle histoire, quelqu'un quelque part a fini par conclure le tout en se disant: «ah pis fuck, go».

Que l'on se comprenne, la «game» a vraiment changé en ce qui concerne le paysage médiatique et il faut s'adapter à tout prix. Or, je suis bien prêt à accepter qu'on joue plus souvent qu'auparavant la carte du sensationnalisme afin d'attirer des clics, mais d'en venir à relayer consciemment de la «bullshit», ça, je trouve ça un peu fort. Et là, quand je vous dis «un peu», c'est la magie de Noël qui me retient d'employer un langage un peu plus coloré dans les tons de brun.

Mais au-delà de tout ça, ce qui est le plus désolant, c'est que cette «bullshit» qui profite, eh ben, elle ne fait qu'encourager la xénophobie ambiante qui semble toujours gagner du terrain ici au Québec.

Tout ça est d'une tristesse inimaginable, si l'on considère qu'il fut un temps où l'une des missions principales des médias était de fournir à la population les outils nécessaires afin de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Or, quand un média publie un mensonge de façon consciente (si tu prétends avoir appris une semaine plus tard que ta nouvelle n'était pas vraie, c'est que tu n'as pas fait ta job ou que tu me prends pour un idiot) et que celui-ci contribue à nourrir une haine envers une partie de la population, même si le mobile principal est de faire quelques piastres de plus, ça demeure toutefois un exercice de propagande diffamatoire.

Mais bon, c'est pas comme si ça arrivait tous les jours hein? Et surtout, ce n'est pas comme si ce même groupe médiatique tentait de capitaliser jusqu'à plus soif la découverte du corps d'une fillette...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer