Leçons de morale

CHRONIQUE / Tous mes cadeaux de Noël seront achetés selon les principes de... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

CHRONIQUE / Tous mes cadeaux de Noël seront achetés selon les principes de l'achat local.

S'ils sont fabriqués dans la région ou au Québec, c'est le top. Sinon, je vais opter pour des produits qui sont vendus dans des commerces qui appartiennent à des propriétaires régionaux. Pas de grandes chaînes où les profits quittent la région. J'aime bien mieux enrichir des gens d'ici qui vont ensuite dépenser ou investir ici. Si nos entreprises vont bien, elles vont croître et créer de bons emplois. Pas de ces emplois qu'offrent les grandes chaînes.

Mais quand vient cette question, les gens pensent généralement à leurs poches. Ils refusent de voir plus loin. Comme cette «connaissance» qui travaille dans le milieu de la publicité. Je l'ai rencontrée en faisant des courses. Je lui demande comment ça va dans son travail. Elle me raconte que les commerçants réduisent leur budget de publicité, que les temps sont plus difficiles dans son industrie. Elle me quitte finalement en me disant qu'elle doit aller chez Walmart pour un cadeau à son fils. Moralisatrice que je suis, disons que je ne me gêne pas pour donner des leçons, je lui suggère d'aller dans un magasin de jouets qui appartient à des intérêts régionaux. «Oui, mais il est moins cher chez Walmart». Bon, je me dis qu'elle y va pour économiser 20$ ou plus. Mais non, 5$.

J'avais envie de lui donner cet argent pour qu'elle aille ailleurs. Ce qui me frappe, c'est qu'elle n'a pas vu le lien entre son industrie et son geste. Peut-être que les commerçants d'ici achèteraient plus de publicité si plus de gens consommaient intelligemment. Bien non, elle n'avait pas pensé à ça.

Et rassurez-vous. Je ne parlerais pas comme ça à cette femme si elle était plus démunie. Disons qu'elle n'est pas à 5$ près. Je compte sur les doigts de mes mains les fois où je suis allée chez Walmart, mais je suis convaincue que ce n'est pas que des gens pauvres qui y vont.

Le prix ne devrait tout simplement pas faire partie de l'argumentation. Les gens qui veulent respecter un budget n'ont qu'à acheter moins de cadeaux. Pour un bébé, un plat de plastique c'est aussi plaisant qu'un jouet.

Pour mousser l'achat local, les stations radio de la région de RNC Médias ont fait une série de publicités. Un bon coup, à mon avis, qu'il faut souligner. Certains de ses messages annonçaient des scénarios catastrophes comme la fermeture en masse des boutiques régionales. Évidemment, c'est une image pour faire prendre conscience les gens.

Mais imaginez quelques secondes une ville comptant que des commerces du style Walmart ou Costco. Je ne sais pas pour vous, mais moi, je déménagerais. Probablement que je n'aurai plus d'emploi de toute façon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer