Drogue et dépendance: l'épreuve d'un couple

La dépendance à l'alcool ou aux drogues d'un... (Archives La Presse)

Agrandir

La dépendance à l'alcool ou aux drogues d'un conjoint peuvent faire vivre des moments difficiles à un couple.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chronique Église
Le Quotidien

CHRONIQUE ÉGLISE - Éric 32 ans et Sarah 28 ans se sont rencontrés lors d'une fête bien arrosée entre amis, il y a un peu plus de cinq ans. Ils s'aiment toujours beaucoup et songent peut-être à fonder une famille. Ils ont un travail assez stable.

Ils aiment faire la fête et prennent de l'alcool, souvent plus qu'il n'en faut. Éric, pour sa part, consomme du cannabis quotidiennement depuis son adolescence. Il répète continuellement à Sarah que c'est sa façon de se détendre, que ça l'aide à décrocher du travail et de ses autres préoccupations, que ça fait partie de son mode de vie. Lui-même s'est toujours convaincu que sa consommation ne l'affectait aucunement et qu'il n'aurait pas de problème à arrêter s'il le fallait.

Au cours des derniers mois, Sarah réalise combien la consommation d'Éric la dérange. Elle lui en parle, mais lui continue de faire la sourde oreille. Elle remarque que sa consommation freine sa capacité à établir une bonne relation de couple: «il est absent et manifeste moins d'entrain, son humeur est changeante, il tolère difficilement les contraintes, il est comme dans un état d'indifférence, il déforme la réalité; parfois j'ai le sentiment de vivre avec un étranger». Elle s'inquiète et pour lui et pour l'avenir de leur relation.

Il y a deux semaines, la nouvelle est arrivée: Sarah est enceinte. Ils en sont tous les deux heureux. Par contre, Sarah a clairement fait savoir à Éric que sa consommation ne pouvait plus durer. Des choix douloureux s'annoncent; ils finissent par demander de l'aide.

Dépendance... quand tu nous tiens!

Éric n'avait jamais auparavant considéré sa consommation sous l'angle de la dépendance. Son amour sincère pour Sarah et la venue de son premier enfant, sans compter sa peur de se retrouver seul et sans but, l'ont amené progressivement sur le chemin du changement et d'un nouveau mode de vie.

Au cours des deux années qui ont suivi, il a fait de bonnes prises de conscience et reconnu les impacts négatifs de sa consommation dans sa vie personnelle et relationnelle. Voici quelques constats qu'il a pu faire:

Il est hypersensible à la critique et très influençable; il n'arrive pas à s'apprécier à sa juste valeur; il tente vainement de rétablir ses frontières fragilisées par des défensives inappropriées: contrôle, fuite, déni, manipulation, justification; sa perception de la réalité est faussée; il réagit impulsivement au stress et à l'anxiété de façon erratique et désordonnée; il n'arrive pas à se discipliner et à faire des choix cohérents en fonction de ses valeurs; il ne fait pas la différence entre ses vrais besoins et ses désirs fantasmés; il compense plus un vide intérieur qu'un réel désir d'accomplissement; plongé dans l'insécurité affective, il ne fait pas vraiment confiance et craint l'intimité avec sa partenaire; il s'enferme dans sa bulle.

Sarah l'a bien encouragé et accompagné dans sa démarche et ses efforts, tout en se concentrant sur sa grossesse et la venue du bébé. Elle n'a pris aucun alcool pendant toute cette période.

Processus de changement et capacité d'introspection

Tout n'est pas acquis pour Éric, loin de là. Mais les progrès sont significatifs. Il consent à ses vulnérabilités et travaille à la reconstruction de son estime de soi et de son identité. Il fait la paix avec son passé, se libère de la honte qui l'amène dans la malveillance envers lui et les autres. Il apprend à composer avec les écueils et les frustrations inévitables de la vie et à apprécier chaque jour les petits moments de bonheur.

Il mobilise toutes ses ressources avec les encouragements de Sarah et de son entourage. Il se surprend à penser: «Je suis plus heureux et plus confiant en l'avenir que je ne l'ai jamais été auparavant.»

«Mon Dieu, donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux et la sagesse d'en connaître la différence.»

Michel Desbiens

Centre de développement personnel et conjugal

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer