Soupe: réconfort et chaleur!

Pourquoi ne pas se réchauffer avec une bonne... (Photo 123RF)

Agrandir

Pourquoi ne pas se réchauffer avec une bonne soupe chaude aux multiples qualités et vertus en cette période automnale?

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Poirier
Le Quotidien

Déjà le froid de l'automne! Pourquoi ne pas se réchauffer avec une bonne soupe chaude aux multiples qualités et vertus? Puisqu'en plus d'être un élément de réconfort, elle saura aussi calmer les petites et les grosses faims avec son apport en qualités nutritionnelles. Pour les cuisiniers en herbe, ce sera le moment de laisser aller votre créativité culinaire sans trop de soucis.

C'est également le temps de profiter des récoltes automnales. Et si on en faisait des provisions, ce ne serait pas fou? Qu'est-ce qu'il y a en abondance présentement dans les marchés, qui est à son maximum côté nutriment et à bon prix? Les poireaux, les citrouilles, les choux, tous les légumes racines... Une véritable aubaine pour votre porte-monnaie.

Faites une activité familiale en cuisinant avec vos enfants. C'est le meilleur moment pour leur faire découvrir les produits pour lesquels ils ont parfois quelques appréhensions. Prenez plaisir à les faire participer à faire le marché puis à éplucher, écosser, couper et préparer les légumes. Après cette activité, si elle est faite dans le plaisir, il ne fait aucun doute qu'ils dégusteront leur bol de soupe avec une autre vision pour s'alimenter.

Pourquoi ne pas en profiter pour faire des exercices de mathématiques concrètes pour les calculs de quantités et de compréhension de lecture en suivant la recette? Croyez-moi, un jour, ils vous remercieront d'avoir pris du temps pour les accompagner dans cette étape que l'on devrait considérer importante dans notre éducation. Je rencontre tellement de personnes à mon école de cuisine qui regrettent ne pas avoir eu cette chance.

Soupes ou potages?

Le mot potage est un nom «générique» qui désigne l'ensemble des mets de ce type. Selon le Larousse gastronomique, «un potage est un mets liquide servi chaud dans des assiettes creuses [...] en début de repas. Étymologiquement, le mot désigne les aliments cuits au pot que l'on versait jadis sur une tranche de pain, la soupe (d'où l'expression populaire tremper la soupe); les deux termes sont aujourd'hui devenus presque synonymes».

Soupe: on l'emploie pour désigner les... potages! Plus particulièrement ceux à caractère régional. (Ex: soupe aux gourganes, au chou).

Crème: faite à partir de fond blanc, liée avec un élément féculent et d'un ou plusieurs éléments de base. En fin de cuisson, le potage crème sera passé, crémé et additionné d'une garniture de même nature que l'élément principal.

Velouté: souvent confondu avec une crème. Ce type de potage doit son nom à son aspect lisse et à sa consistance onctueuse. Ce qui devrait le différencier d'une crème, c'est la liaison finale qui sera réalisée avec du jaune d'oeuf et de la crème. En résumé, à la base, c'est un potage crème... lié aux jaunes d'oeufs.

La soupe réhydrate puisqu'elle apporte un volume appréciable d'eau. Et c'est aussi important en été qu'en hiver: nous ne buvons pas toujours suffisamment, et le potage contribue à satisfaire ce besoin.

Pour une meilleure satiété, une soupe avec de petits morceaux (qui reste un peu plus longtemps dans l'estomac) est plus efficace qu'une soupe mixée.

Les légumineuses apportent des protéines et peuvent remplacer la viande lors de certains repas... Ils sont riches en fibres, pauvres en matière grasse et contiennent des glucides complexes qui seront source d'énergie. Leur pouvoir rassasiant permet d'éviter les grignotages jusqu'au prochain repas!

Dans un bol de soupe, il y a l'essentiel des vitamines, minéraux et antioxydants des légumes. La cuisson n'a pas diminué les teneurs en minéraux des légumes (magnésium, potassium), en revanche, il y a inévitablement des pertes vitaminiques liées à la température de cuisson. Elles sont de l'ordre de 20 à 30%, comme pour tous les légumes cuits.

Il est possible de préparer vos soupes d'avance et de les réchauffer. N'hésitez pas à en préparer une bonne quantité qui sera disponible pour plusieurs repas. Les soupes se congèlent très bien et il est également facile de les mettre en conserve si vous n'avez pas suffisamment d'espace dans votre congélateur.

Certaines compagnies de soupes en conserve affichent un «25% moins de sel» ou «teneur réduite en sodium» sur leurs produits. Attention, certains de ceux-ci demeurent encore trop salés, soit au-delà du 480 mg par tasse recommandé par les diététiciennes. Oubliez les slogans marketing, et consultez systématiquement le tableau de valeurs nutritives. Lui seul indique la teneur réelle en sodium par portion. Encore une bonne raison de cuisiner à la maison. De cette façon, on est plus au fait de ce que l'on mange.

Sur ce, à vos marmites avec vos recettes préférées et je vous reviens la semaine prochaine avec des idées de soupes-repas!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer