Une bouffée d'espoir

Il ne faut pas l'oublier, les Saguenéens ont... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Il ne faut pas l'oublier, les Saguenéens ont l'équipe la plus jeune de tout le circuit

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Phil Desgagné
Le Quotidien

Pour une deuxième fin de semaine consécutive, les Saguenéens viennent de jouer pour 1000. C'est quand même impressionnant comme retour puisqu'ils avaient subi neuf défaites consécutives avant cette séquence de quatre victoires.

Les quatre victoires n'ont pas été remportées contre n'importe quelles équipes. Elles ont été obtenues contre des équipes qui alignent autour de 14 joueurs de 19 et 20 ans. C'est maintenant le meilleur des mondes pour les Saguenéens. D'ailleurs, samedi dernier, Mikaël Lalancette, du réseau TVA Sports, leur a donné son étoile de la semaine.

En début d'année, il faut le dire, la majorité des experts donnaient la 18e et dernière place aux Saguenéens. Vous allez me dire que la saison est encore jeune et c'est vrai. Mais ce que je vois sur la glace présentement est très intéressant et rempli d'espoir pour le futur. Vendredi dernier, les 1800 spectateurs présents au match contre Charlottetown étaient debout à la fin de la rencontre pour saluer l'effort et surtout la performance de l'équipe.

Il ne faut pas l'oublier, les Saguenéens ont l'équipe la plus jeune de tout le circuit Courteau. Qu'est-ce qui fait leur succès depuis quatre matchs? Débutons par le gardien Julio Billia qui garde les buts très solidement. Il réalise les gros arrêts dans les moments importants. Il a d'ailleurs hérité de la première étoile de la semaine dans la LHJMQ, hier.

La défensive était le gros point d'interrogation en début de saison. Depuis l'arrivée de Garrett Johnston et la transformation de L-P Simard en défenseur, l'entraîneur de la défensive, Jean-François Jolin, a une plus grande marge de manoeuvre. En début de saison, il a surutilisé les jeunes joueurs de 16 ans, il y en avait quatre, en raison de l'absence de plusieurs joueurs. Et la perte d'Artem Maltsev est venue compliquer la situation encore plus.

Depuis quatre rencontres, les défenseurs de 16 ans jouent en moyenne entre dix et douze minutes par match. Ils en jouaient de 20 à 25 en début d'année. C'est toute une différence. En plus, la position de défenseur est la plus difficile à apprendre pour un jeune joueur. Malgré cela, il faut admettre que la défensive fait du très bon travail. L'addition de Johnston a permis également au responsable de la défensive d'y aller souvent avec des duos pour contrer l'équipe adverse. On a vu dans le dernier match contre Charlottetown Johnston jouer avec Frédéric Allard et les résultats ont été excellents.

En attaque, Gabryel Paquin-Boudreau joue comme il l'avait fait il y a deux ans avec Baie-Comeau. L'an dernier, les blessures l'ont ralenti énormément. Il a été en dehors de l'alignement pendant pratiquement toute la saison. Nicolas Roy est le joueur de centre que tous attendaient depuis longtemps. Le grand Roy joue de l'excellent hockey. Il est un spécialiste des mises en jeu et son travail est impeccable autant en défensive qu'en attaque. Les jeunes Nicolas Guay et Zachary Lavigne connaissent énormément de succès. Ils sont déjà des joueurs importants dans l'équipe. Obtenu des Olympiques de Gatineau, Jonathan Bourcier est également une surprise.

Mais il ne faut pas penser que les Saguenéens vont continuer à dominer comme ils le font depuis la semaine dernière. Il y aura encore des périodes creuses. Yanick Jean et son entourage le savent très bien. Mais ils préconisent des choses bien précises depuis le début de l'année. Le talent est là, l'éthique de travail est irréprochable, tout comme l'appartenance. C'est ce qu'il avait promis et c'est ce qu'on voit. Reste maintenant à soutenir ces efforts pendant de nombreuses rencontres. Les gens voient que l'équipe progresse rapidement. Les gestionnaires ont cru au plan de Yanick Jean. Espérons maintenant que les partisans reviendront en grand nombre au centre Georges-Vézina. La direction en a grandement besoin.

Curling

Ma saison de curling est maintenant débutée. J'ai rencontré les dirigeants du Club de curling de Chicoutimi et ils sont tout sourire. Une saison exceptionnelle s'annonce. Plus de 250 membres, ça fait longtemps que le club n'a pas connu une telle réponse. Espérons que la saison se poursuivra sur le même élan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer