Des suggestions?

Philippe Couillard... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Philippe Couillard

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Comme ça, à lire les titres des journaux et les lettres d'opinion, il apparaît de plus en plus évident que les différentes coupes exercées par le gouvernement vont réduire les services aux plus démunis. Sans chercher à défendre un gouvernement pour qui je n'ai pas voté, chers concitoyens, laissez-moi vous suggérer cette lettre que vous pourriez écrire à M. Couillard.

«Cher M. Couillard. Même s'il nous apparaît évident que vous dirigez le pays comme on joue à colin-maillard, nous avons collectivement choisi de conserver tous les services en place, et nous avons quelques idées pour y parvenir. À bien y réfléchir, nous convenons qu'un salaire de 50 000$ par année est largement suffisant pour assurer le bonheur d'un individu et de sa famille, aussi avons-nous décidé de baisser tous nos salaires extravagants et nos «gigas-fonds» de pension pour pouvoir maintenir les services comme l'aide aux devoirs, par exemple. Il va sans dire que nous devrons sacrifier notre petit voyage au Mexique, notre roulotte ou notre projet d'avoir un spa, mais nous nous comparons au reste de la planète et étrangement nous trouvons consolation. Ces énormes économies devraient même permettre de réduire le nombre d'élèves par classe et soulager un peu nos professeurs. Notez que le même exercice peut être fait à plein d'autres endroits où un tas de gens sont surpayés. Nous avons également le projet de mettre en place la semaine de quatre jours; elle diminuerait la consommation d'antidépresseurs tout en donnant du travail à nos voisins, à nos frères. Nous sommes conscients que les bonzes de la finances et vos amis des grosses compagnies vont rire dans leur barbe devant ce projet un peu communiste, mais nous sommes prêts à nous serrer les coudes pour ne pas laisser tomber les plus petits d'entre nous...»

Alors mes amis, êtes-vous prêts à laisser une bouchée de votre steak? Vous pouvez aussi choisir de continuer de blâmer le gouvernement pour tous les maux de la Terre; c'est plus commode ainsi...

Hugues Savard

Saint-Bruno

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer