Des outils d'ici pour le monde

C'est en septembre 2015 que l'Assemblée générale des... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

C'est en septembre 2015 que l'Assemblée générale des Nations Unies sera appelée à adopter une série d'objectifs et de cibles qui constitueront l'infrastructure d'ordre du jour mondial pour l'après 2015.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Villeneuve
Le Quotidien

C'est en septembre 2015 que l'Assemblée générale des Nations Unies sera appelée à adopter une série d'objectifs et de cibles qui constitueront l'infrastructure d'ordre du jour mondial pour l'après 2015. Ces 17 objectifs de développement durable (ODD) succéderont aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui formaient le cadre de référence précédent.

Le grand exercice de concertation et de négociation qui a mené aux ODD dure depuis la fin de la Conférence Rio+20 qui s'est déroulée en juin 2012. C'est un Forum politique de haut niveau (FPHN) qui a eu la tâche de négocier et de proposer ces ODD. Ils vont s'appliquer à tous les pays, peu importe leur statut de développement. Il s'agit ici d'un progrès très important par rapport aux OMD qui s'appliquaient aux pays les plus pauvres seulement.

La semaine dernière, je participais à New York à un atelier d'experts convoqué par la division des affaires économiques et sociales des Nations Unies (UNDESA). En compagnie d'un groupe de spécialistes, de politiciens et de hauts fonctionnaires venus d'une quarantaine de pays, nous avons tenté de répondre à cette question brûlante: «Comment mettre en oeuvre les ODD?». Le défi est de taille, car les pays devront tous adopter un plan de développement durable et rendre compte de leurs progrès aux Nations Unies. Peu de gens dans le monde savent comment faire cela.

Pour en arriver à ce que demandent les Nations Unies, il faut des outils et ces outils n'existent pas encore. Du moins, c'est ce que les organisateurs de l'atelier croyaient jusqu'à ce que je présente nos travaux de recherche sur l'analyse systémique de la durabilité. Il s'agit d'un thème majeur de recherche de la Chaire en éco-conseil. Ce thème de recherche a été particulièrement appuyé depuis 2011 par un partenariat avec l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD). En effet, anticipant les conclusions du FPHN, les gens de l'IFDD étaient à la recherche d'outils en français pour aider leurs pays membres et nous avions déjà de tels outils qu'il suffisait d'adapter.

Exemple des berges

Ainsi, la grille d'analyse de développement durable que nous avons récemment utilisée pour l'analyse du programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean s'est vue ajouter une dimension culturelle et nous sommes actuellement en train de l'adapter aux ODD. D'autres outils à divers stades de développement pourront aussi intégrer les futurs ODD et deviendront ainsi des instruments pertinents pour la mise en oeuvre de ce grand plan mondial. D'ailleurs, les tests faits dans plusieurs pays africains au cours de deux dernières années ont été rapportés dans l'atelier comme des exemples de succès. Pour les pays francophones, qui bénéficient du soutien de l'IFDD, c'est un immense avantage, mais qu'en est-il pour les pays hors de la Francophonie?

Après ma présentation, les questions ont été nombreuses. Par exemple le Bhutan et le Honduras ont demandé si nos outils pouvaient être utilisés dans leur propre contexte. De toute évidence, la demande était là. Mais comment une petite équipe comme la nôtre peut-elle répondre à une telle demande?

La surprise est venue lors de la dernière séance, lorsque j'ai reçu une proposition de la Francophonie pour partager notre expertise dans un partenariat avec l'UNDESA. Cela reste à négocier bien sûr, mais la proposition a été reçue avec des applaudissements. Nos outils vont pouvoir servir à aider tous les pays qui le souhaitent! C'est un geste de solidarité remarquable de la part de la Francophonie, et une réelle reconnaissance de la qualité des recherches faites à Chicoutimi. Je retourne à New York à la fin du mois pour donner une formation dans le cadre de la réunion du FPHN. C'est vraiment excitant!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer