Une nécessaire vision régionale

Dans son prochain budget, il est d'abord souhaitable que le gouvernement du... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Bergeron
Le Quotidien

Dans son prochain budget, il est d'abord souhaitable que le gouvernement du Québec envoie un message clair à l'effet qu'il reconnaît les régions du Québec comme un milieu de développement territorial soutenable; que les budgets de soutien aux initiatives régionales de développement seront au moins maintenus; qu'une nouvelle organisation de la participation de tous les acteurs socio-économiques du développement sera mise en place.

Compte tenu de sa composition, il nous semble que la future conférence des préfets ne répond pas à cet objectif et qu'elle sera davantage un mécanisme de partage des fonds en provenance de Québec qu'un organisme de promotion du développement régional.

Il est également souhaitable que le gouvernement prenne des mesures énergiques pour soutenir le développement économique et démographique des régions. Les citoyens ont besoin d'espoir. Ce n'est qu'à cette condition qu'ils accepteront les conditions difficiles imposées pour le retour à l'équilibre budgétaire.

Emplois

Des mesures pour consolider la création d'emplois dans le développement communautaire sont attendues. C'est dans ce secteur que l'on peut créer le plus facilement des emplois pour répondre aux besoins des populations régionales.

L'appui au développement de l'entrepreneuriat et à la création d'entreprises devrait être renforcé. La création des CLD répondait à ce besoin. Le gouvernement devrait rétablir les budgets de ces organismes.

fonds

Des mesures nouvelles sont souhaitables pour stimuler l'innovation dans les PME. C'est une condition essentielle pour le maintien de leur compétitivité et la création d'emplois dans un environnement concurrentiel de plus en plus exigeant. La création pour chacune des régions d'un fond d'appui à l'innovation pourrait contribuer à cet objectif. Les partenaires de l'innovation en région auraient le mandat de formuler des recommandations pour l'utilisation de ces fonds en tenant compte du potentiel et des besoins des PME dans chaque région.

Dans son prochain budget, le gouvernement devrait favoriser l'attraction d'étudiants internationaux dans les universités et les cégep des régions. Leur permettre de payer les mêmes frais de scolarité que les étudiants québécois alors que ces étudiants dans les grandes villes comme Québec et Montréal continuent de payer des frais majorés serait une mesure efficace et peu coûteuse. En plus de favoriser la formation d'une main d'oeuvre compétente pour nos entreprises, cette mesure permettrait de maintenir la diversité des programmes de formation et la pérennité des institutions régionales qui sont menacées par le vieillissement accéléré de la population des régions.

Le développement territorial soutenable repose sur une mobilisation de l'ensemble des parties prenantes autour d'une vision partagée. Espérons que le prochain budget permettra d'encourager et de soutenir la mobilisation autour d'enjeux porteurs d'avenir dans toutes les régions du Québec.

Le professeur Gilles Bergeron, professeur au Département des sciences économiques et administratives de l'UQAC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer