Une taxe sans effet

Martin-Thomas Côté... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Martin-Thomas Côté

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin-Thomas Côté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le gouvernement du Québec a laissé entendre la semaine dernière qu'il songeait à imposer une taxe additionnelle sur les boissons sucrées afin d'en freiner la consommation. L'animateur radio Martin-Thomas Côté de KYK et Corinne Voyer, directrice de la Coalition québécoise sur la problématique du poids, débattent de l'utilité de cette mesure.
Êtes-vous écoeurés de l'hypocrisie gouvernementale? Pourquoi les élus ne sont-ils pas capables de vous dire que, lorsqu'ils vous taxent, c'est uniquement parce qu'ils cherchent de nouveaux revenus. Ils sont trop «lâches» pour couper dans l'administration publique et dans leurs amis(es) «tablettés», alors c'est vous, gens de la classe moyenne ou plus démunis, qui feront encore des efforts supplémentaires! De se cacher derrière l'argument de la santé publique pour vous surcharger et surtaxer la malbouffe est selon moi faire preuve de malhonnêteté intellectuelle sans borne.

Votre santé?

Si la taxation avait réellement le pouvoir d'empêcher les gens de faire quelque chose ou encore de faire un choix plus sensé, il y a longtemps que nous aurions taxé la stupidité! Nous serions alors assurément en surplus budgétaire... Le gouvernement nous croit-il assez naïf pour penser un seul instant que les familles à faible revenu abandonneront la malbouffe et les boissons sucrées parce qu'elles sont taxées? Demandez à n'importe quel épicier le portrait type des gens qui achètent exagérément de la boisson gazeuse, des chips, du chocolat ou toutes autres cochonneries du genre et vous comprendrez rapidement qu'ils le font souvent par manque d'éducation ou encore parce qu'ils n'ont pas une cenne qui les adorent! Même avec une taxe supplémentaire, la liqueur à 99 cents l'emportera sur n'importe quel jus santé à 5,99$.

Si le gouvernement espère réellement économiser du côté de la santé en prenant soin de vous, il y a longtemps que les cours d'éducation physique auraient la réelle place qu'ils méritent dans notre système d'éducation. Si le gouvernement veut réellement vous aidez à être en santé, ils aideraient les épiciers à diminuer le prix des fruits et légumes. Si tout cela était vrai, ils vous donneraient des crédits d'impôts pour les sports que vous pratiquez ou encore sur votre abonnement au gym. Dans ce monde parfait, Pierre Lavoie serait ministre de la Santé. Il donnerait l'exemple, vous ferait bouger et aurait des budgets illimités pour le faire. La réalité est tout autre...

La vérité

Le seul véritable obèse qui fait de mauvais choix dans toute cette histoire, c'est l'État. Ce que l'on veut, c'est ouvrir la porte à la taxe spécifique à un produit. Parce que oui, il fut une époque où la taxe sur les biens de consommation n'existait pas. Puis un jour, les élus ont décidé de prendre «une cote», tel des mafieux, parce que l'impôt sur le revenu n'était plus suffisant pour financer leurs mauvaises idées. Maintenant que cela aussi n'est plus suffisant, ils tenteront de surtaxer des produits avec toutes sortes de raisons bidon: un écofrais sur l'électronique pour l'environnement, une surtaxe sur la malbouffe pour la santé, des ponts à péage pour l'entretien, une taxe santé pour les hôpitaux et j'en passe... Mais, je paie déjà via mes impôts sur le revenu pour toutes leurs dépenses! Comment se fait-il que ce n'est jamais assez? Quels véritables exercices ont-ils fait pour mieux gérer cet argent? Je redoute le jour où les élus m'annonceront que si mon poids dépasse le chiffre de la ligne 199 de mon rapport d'impôt, je devrai payer une taxe santé de 200$!

Mais comme je suis un gars de solutions, je vais tenter d'aider nos élus.

Au lieu de surtaxer la malbouffe, vous devriez regarder du côté de ce qui échappe à la TVQ. Je pense à un produit illégal. Un produit que vous essayez d'enrayer avec de multiples saisies coûteuses et inutiles. Vous devriez essayer la taxe, à vous entendre, ça règle tous les problèmes de dépendance et de santé! Je connais du monde au Colorado qui pourrait vous montrer quelques études intéressantes concernant la marijuana et les millions qui vous échappent annuellement...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer