Ils sont extras tes restes

Plusieurs internautes et téléspectateurs ont pu apercevoir une... ((Courtoisie))

Agrandir

Plusieurs internautes et téléspectateurs ont pu apercevoir une boule lumineuse de couleur verte descendre du ciel (un OVNI ou un météore?) pendant la dernière intervention de la présentatrice météo, Colette Provencher, jeudi soir.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joël Martel
Le Quotidien

Depuis au moins une semaine, il y a ce truc qui circule sur les réseaux sociaux comme quoi un type aurait photographié à Alma un ou des objets volants non identifiés.

D'un côté, il y a ceux et celles qui s'en amusent tout en décortiquant chaque petit détail pouvant démontrer qu'il s'agit d'une supercherie. De l'autre, il y a ceux et celles qui ne rejettent pas l'idée que cette histoire puisse être vraie, et sans toujours pointer du doigt une hypothétique entité extra-terrestre, ils font parfois aussi mention de mystérieux projets secrets menés par des organisations crypto-gouvernementales. Genre. Style. Tsé.

Et puis quelques jours plus tard, alors que Colette Provencher faisait son bulletin météo sur le toit de TVA, voilà qu'une étrange boule verte semble être tombée du ciel.

Alors voilà, j'ai décidé de ne pas prendre de chances et dans l'éventualité où nous pourrions être visités par des êtres gris avec d'énormes yeux en amandes, je me suis dit que de leur écrire un petit guide d'introduction à la vie terrienne ne serait pas une mauvaise idée.

«Bienvenue à vous, amis et amies extra-terrestres.

Tout d'abord, j'espère que la route a été bonne jusqu'ici. D'ailleurs, bien que j'ignore le nombre de galaxies que vous avez dû parcourir afin d'arriver jusqu'à notre planète, je désirerais vous prévenir que le pire n'est vraiment pas derrière vous. Car au-delà des champs d'astéroïdes que vous avez traversés, vous vous devez de savoir que sur Terre, votre périple ne sera pas de tout repos. Voyez-vous, nous avons en quelque sorte nos propres trous noirs ici et nous les appelons des nids de poule.

Maintenant, j'ose croire que si vous lisez actuellement ce guide, c'est que vous avez choisi d'atterrir sur un territoire appelé le Québec. D'ailleurs, si jamais il vous reste encore un peu de carburant et que votre but premier était de vous dépayser, sachez qu'il n'est pas trop tard pour aller visiter un autre coin. Parce qu'en toute honnêteté, vous risquez gravement de ressentir un air de déjà-vu ici.

Voyez-vous, nous sommes un peu comme vos amis de la Guerre des étoiles. Pour faire une image simple, disons qu'ici, la Force, on appelle ça le référendum. Donc en guise d'Obi-Wan Kenobi, on a eu droit à un homme qui s'appelait René Lévesque. Bien qu'il ne soit plus de ce monde, son fantôme apparaît chaque fois qu'il est question de la Force.

Quelques années plus tard, les Jedis, qu'on appelle ici des souverainistes, ont fondé beaucoup d'espoir sur un padawan nommé Lucien Bouchard. Or, après avoir perdu une jambe suite à un combat avec la bactérie mangeuse de chair, Lucien Bouchard aura été séduit par le côté obscur des gaz de schiste et désormais, son seul et unique désir est que tout le monde travaille plus.

Vous arrivez d'ailleurs à un bon moment, car voyez-vous, nous sommes en quelque sorte rendus à l'épisode VII de la Guerre des étoiles. Là, le conseil des Jedi se prépare tranquillement, mais sûrement à trouver un nouvel Élu. Parmi ces prétendants, le nom d'un certain PKP revient très souvent. Il y a même un célèbre maître Jedi, notre Yoda québécois, Jacques Parizeau, qui a appuyé sa candidature.

Évidemment, bien que nous n'ayons aucune espèce d'idée de la tournure que les choses prendront dans ce septième épisode, on peut déjà parier que si PKP est le Luke Skywalker du Québec, le huitième épisode se conclura par un combat épique contre Darth Harper et probablement qu'il s'intitulera l'Empire Québecor contre-attaque.

On est aussi en droit de se demander s'il pourra compter sur l'appui de Leia et d'Han Solo, soit les deux fondateurs de Québec Solidaire.

Cela dit, plus j'y pense et plus je me dis que c'est une très bonne chose que vous arriviez ici. Car même s'il nous donne parfois de ses nouvelles en provenance de Londres, notre Jar Jar Binks, Jean-Martin Aussant, gagnerait vraiment à être plus souvent dans le décor. Ça fait parfois du bien de rigoler un peu à la fin.

Alors, bienvenue au Québec, amis et amies extra-terrestres. C'est un peu chez vous ici aussi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer