Ubisoft: 125 emplois d'ici cinq ans

Le président-directeur général d'Ubisoft, Yves Guillemot, et le... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le président-directeur général d'Ubisoft, Yves Guillemot, et le président-directeur général des studios d'Ubisoft Montréal, Québec et Toronto, Yannis Mallat, étaient accompagnés du premier ministre Philippe Couillard, du ministre des Finances Carlos Leitao, ainsi que du maire de Saguenay Jean Tremblay.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Ubisoft ouvre un nouveau studio à Saguenay dans le but de poursuivre le développement et le perfectionnement de jeux en ligne comme Assassin's Creed, Far Cry etc. L'objectif du géant français du jeu vidéo est d'investir 135 millions $ d'ici 10 ans et de créer 125 emplois.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan de croissance des activités québécoises d'Ubisoft dévoilé mardi matin. Ce plan prévoit l'ajout de 1000 nouveaux emplois, dont 200 au studio de Québec et 675 à celui de Montréal au cours des 10 prochaines années, en plus de l'ajout d'un cinquième studio dont le site reste à déterminer dans une autre région de la province pour des investissements globaux de 780 M $. 

C'était l'heure des grandes annonces à la Place du citoyen alors que le président-directeur général d'Ubisoft, Yves Guillemot, et le président-directeur général des studios d'Ubisoft Montréal, Québec et Toronto, Yannis Mallat, étaient accompagnés du premier ministre Philippe Couillard, du ministre des Finances Carlos Leitao, ainsi que du maire de Saguenay Jean Tremblay, pour annoncer la mise en place d'un nouveau centre d'activités qui devrait représenter un investissement de 135 M $ dans la région d'ici 2027. S'ajoute un investissement additionnel de 13 M $ pour assurer la relève en recherche universitaire et en entrepreneuriat d'ici 2027.

Avec son catalogue de 114 jeux produits en 20 ans, Ubisoft a le vent dans les voiles, selon M. Guillemot, entre autres dans les jeux en ligne qui sont joués par des millions de personnes chaque jour partout dans le monde. « Lorsqu'on parle de développement dans les différents pays, le Québec sera la plate-forme pour rencontrer les créateurs. Les investissements réalisés dans le passé dans le secteur de l'éducation ont été la prémisse au développement du plus grand plan d'expansion pour le Québec » a déclaré M. Guillemot tout en rappelant sa première visite au Québec en 1980.

Le président-directeur général et fondateur d'Ubisoft, Yves Guillemot,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Le président-directeur général et fondateur d'Ubisoft, Yves Guillemot, a annoncé l'implantation d'un quatrième studio au Québec avec la création d'Ubisoft Saguenay. Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan de croissance des activités québécoises d'Ubisoft dévoilé mardi matin.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Jimmy Boulianne, originaire de la Côte-Nord, dirigera Ubisoft... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.1

Agrandir

Jimmy Boulianne, originaire de la Côte-Nord, dirigera Ubisoft Saguenay après avoir oeuvré pendant 14 ans à Ubisoft Montréal.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Ubisoft Saguenay

Présent sur place, Nicolas Rioux, vice-président et directeur général d'Ubisoft Québec, a déclaré que le mandat d'Ubisoft Saguenay, dirigé par Jimmy Boulianne, sera de travailler sur les aspects connectés en ligne des gros jeux en complément avec les équipes de Toronto, Montréal et Québec avec pour objectifs d'apporter de nouvelles fonctionnalités pour Assassin's Creed, Far Cry, etc. 

« On a donné à Ubisoft Saguenay un mandat stratégique. C'est la première fois qu'on procède ainsi parce qu'on a trouvé ici des gens avec des formations de très haut niveau avec la présence de l'UQAC, du NAD et des cégeps. Nous travaillons sur les solutions en ligne, ce qui nécessite l'ajout de nouveaux créateurs. C'est la stratégie qu'on entend développer », a expliqué M. Mallat.

Interrogé sur la mise en place du nouveau studio, M. Boulianne a mentionné que la priorité est de s'installer dans le centre-ville dès janvier 2018 avec l'embauche d'une trentaine de personnes après la première année d'opération. « On a plusieurs options. Nous travaillons dans des espaces ouverts dans des immeubles assez grands aménagés sur un seul palier. Nous avons effectué des visites et rencontré des propriétaires ainsi que des développeurs. Notre priorité est la qualité de vie au travail », explique M. Boulianne. 

L'intention des dirigeants est d'embaucher des gestionnaires de programmation, des programmeurs, analystes, designers et concepteurs de niveau. La moyenne salariale annuelle des employés d'Ubisoft se situe à 72 000 $.

Yannis Mallat, PDG d'Ubisoft Montréal, Toronto et Québec,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.0

Agrandir

Yannis Mallat, PDG d'Ubisoft Montréal, Toronto et Québec, a expliqué que la concentration des formations en informatique a justifié le choix de Saguenay.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Le maire Jean Tremblay soutient que Saguenay a... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 3.1

Agrandir

Le maire Jean Tremblay soutient que Saguenay a réussi à obtenir la venue d'Ubisoft devant l'Estrie et la Montérégie.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Québec et Montréal

En ce qui a trait à l'ajout de 200 nouveaux emplois à venir dans la région de Québec, M. Rioux dit qu'il s'inscrit dans la lancée et la mission principale du studio consacrée depuis deux ou trois ans entre autres au développement du jeu Assassin's Creed. « L'ajout de ces 200 experts nous permettra d'aller encore plus loin », affirme M. Rioux.

Les 675 employés embauchés à Montréal ainsi que dans le cinquième studio s'affaireront au développement de Rainbow Six et la sortie prochaine d'Assassin's Creed Origin et Far Cry 5 dont la sortie est prévue l'hiver prochain.

La présence de crédit d'impôt pour la production... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 4.0

Agrandir

La présence de crédit d'impôt pour la production de titres multimédias a expliqué les succès du Québec, selon le ministre des Finances Carlos Leitao.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé que... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 4.1

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a affirmé que la venue d'Ubisoft pave la voie à une nouvelle voie économique pour la région.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Un crédit d'impôt de 160 M$

La création des 1000 emplois par Ubisoft ne se fera sans l'apport des crédits d'impôt offerts par le gouvernement du Québec qui devraient totaliser 160 M $ sur cinq ans ainsi que l'aide financière de 500 000 $ offerte par Promotion Saguenay.

Lors de la conférence de presse, le premier ministre Philippe Couillard a déclaré que la création de 125 emplois à temps complet bien rémunérés par Ubisoft Saguenay ouvrait la voie au développement d'autres secteurs d'activités pour le futur. « Outre la politique fiscale, la région a des atouts et ce sont les institutions d'enseignement supérieur. Les entreprises recherchent des cerveaux qui s'ajoutent aux changements technologiques. Les jeux vidéo sont la porte d'entrée vers d'autres secteurs comme le développement de l'intelligence artificielle. Il s'agit d'un laboratoire important et il faut faire confiance aux Québécois et aux équipes en place pour assumer ce défi en plus de favoriser la relève chez les jeunes entrepreneurs. »

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, a déclaré que la création de 1000 emplois par Ubisoft confirme l'attractivité du Québec et l'efficacité de l'environnement fiscal. L'entreprise pourra toucher un crédit d'impôt pour la production de titres multimédias de 37,5 % sur les emplois admissibles pour les dix prochaines années.

Selon lui, ces crédits d'impôt mis en place ont fortement contribué à l'émergence de l'industrie du jeu vidéo au Québec qui est devenue un leader. M. Leitao a ajouté que ces crédits sont offerts à toutes les entreprises désirant faire du développement dans ce secteur et qu'il ne faudrait pas se surprendre qu'il y ait un effet d'entraînement de la part d'autres entreprises intéressées à profiter de la main-d'oeuvre disponible.

Promotion Saguenay

Pour ce qui est de l'aide offerte par Promotion Saguenay, le président de l'organisme et maire de Saguenay, Jean Tremblay, a mentionné qu'elle se chiffre à 125 000 $ par année en fonction du nombre d'emplois qui seront créés.

Le maire a mentionné que le dossier d'Ubisoft Saguenay s'est étalé sur onze mois et que les personnes en contact ont été tenues au plus grand secret. La concurrence s'est faite avec les régions de l'Estrie et de la Montérégie. Un dirigeant d'Ubisoft a mentionné que l'Estrie avec son université est toujours en lice pour l'ouverture d'un cinquième studio.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer