Les produits locaux à l'honneur

Dominique Tremblay et Gérald Rousseau ont présenté lors... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Dominique Tremblay et Gérald Rousseau ont présenté lors de l'inauguration du Marché Wallberg la nouvelle gamme de produits Cuit dans le bec.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La Coop des deux rives a profité de l'inauguration du Marché Wallberg à Dolbeau-Mistassini pour lancer une gamme de produits surgelés et de mets préparés à partir de produits locaux.

La mission de cette coopérative est claire ; développer et faire découvrir les produits issus de l'agriculture du Lac-Saint-Jean. « Il y a une demande de la part des consommateurs et notre concept d'affaires représente un défi pour nos membres de s'adapter à cette demande croissante. Il y a encore des efforts à faire, mais je suis très fier du travail accompli », a mentionné le président de la Coop des deux rives, Gérald Rousseau.

Et les nouveaux produits sont dans cette optique. Les fraises, bleuets, canneberges, gourganes, carottes et autres légumes surgelés proviennent de producteurs locaux. De plus, la filière Cuit dans le bec propose des mets préparés, dont les fondues au fromage de la Ferme des Chutes, la soupe à l'oignon à la bière noire de La Chouape, le ragoût de boulettes au porc de la Charcuterie Perron et le brownie fait avec le chocolat des Pères trappistes. 

« Ces produits sont offerts en exclusivité au Marché Wallberg et pourraient se retrouver dans d'autres commerces de la région un peu plus tard. L'objectif est d'offrir des produits frais et locaux pendant toute l'année. C'est toute l'économie régionale qui y gagne en achetant local », souligne pour sa part le directeur général de la Coop, Dominique Tremblay.

Cette philosophie transpire partout dans le marché. Les étals regorgent de fruits et légumes provenant de la région. D'ailleurs, le nom du producteur y est indiqué. Au bout des allées, on retrouve des produits locaux ou bio. Le marketing est donc pensé pour mettre en valeur les produits. Le coin microbrasserie laisse une grande place aux bières régionales.

Il en va de même pour la viande et les produits laitiers.

« Il faut continuer à caractériser les produits de la région pour bien les identifier. La nordicité est un avantage. En effet, notre climat nordique permet une meilleure concentration des nutriments dans les produits. C'est un avantage qu'il faut faire connaître », mentionne le président Rousseau.

Le Marché Wallberg a nécessité un investissement de 1,5 M $ et est situé dans le nouvel édifice de cinq étages nommé Place du marché Wallberg. Une bâtisse imposante jugée comme le « vaisseau amiral » du développement commercial de Dolbeau-Mistassini par le maire Richard Hébert.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer