Lueur d'espoir à l'usine d'Alma de Résolu

La machine numéro 9 de la papeterie PFR d'Alma... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La machine numéro 9 de la papeterie PFR d'Alma pourrait rouvrir après deux ans de fermeture.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise Produits forestiers Résolu (PFR) et l'exécutif syndical de l'usine d'Alma sont en discussion pour redémarrer la machine numéro 9 à l'automne, près de deux ans après sa fermeture. On estime qu'une trentaine de postes pourraient ainsi être créés.

D'après le porte-parole de PFR, Karl Blackburn, les échanges se déroulent très bien jusqu'à présent. Idéalement, la machine devrait être remise en marche dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

« On est très optimiste. Les discussions sont vraiment positives. On ne demande pas de rouvrir la convention collective ou de parler des salaires. Pour le moment, on cherche plutôt à savoir de quelle façon on peut relancer la machine le plus efficacement possible. On veut savoir par exemple si on doit avoir le même modèle de travail, et de quelle façon on peut opérer la machine. Mais présentement, je rappelle que ça avance très bien », explique le porte-parole.

Changement du marché

PFR a fait valoir sa volonté de redémarrer la machine à cause de changements dans le marché. Si le délai pour s'entendre sur la façon de relancer la production peut sembler court pour certains, M. Blackburn assure que c'est préférable si l'entreprise veut profiter de la fenêtre de circonstances favorables.

« Il y a de nouvelles opportunités sur le marché qui nous permettent d'envisager le redémarrage de la machine. Plus on réussit à s'entendre rapidement, plus tôt on peut rassurer nos clients potentiels sur le produit », mentionne le porte-parole.

Selon lui, l'entreprise vise un redémarrage à long terme, ce qui serait une bonne nouvelle pour les travailleurs, l'usine et la région. En plus des nouveaux emplois créés, la papeterie d'Alma aurait une productivité accrue. En effet, la machine a une capacité de production de 90 000 tonnes environ, selon Karl Blackburn.

En août 2015, Produits forestiers Résolu avait annoncé la fermeture indéfinie de la machine numéro 9 de la papeterie d'Alma, en raison de la baisse du carnet de commandes et les pressions des groupes environnementaux. Elle avait cessé ses opérations au début du mois de septembre suivant. Environ 85 postes avaient été abolis, et 60 emplois avaient été perdus, une fois les départs à la retraite et les réaffectations comptabilisés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer