Le chômage au Québec à son plus bas depuis 1976

Le taux de chômage a diminué de 1,2... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Le taux de chômage a diminué de 1,2 point de pourcentage pour s'établir à 5,8 pour cent au Québec en juillet.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le taux de chômage a diminué de 1,2 point de pourcentage pour s'établir à 5,8 pour cent au Québec en juillet, ce qui représente le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables ont commencé à être publiées, a annoncé vendredi Statistique Canada.

À l'échelle canadienne, poursuit l'agence fédérale, en raison d'une légère diminution du nombre de personnes à la recherche de travail, le taux de chômage a baissé de 0,2 point de pourcentage en juillet pour s'établir à 6,3 pour cent, soit le taux le plus bas depuis octobre 2008, juste avant le début du ralentissement du marché du travail de 2008-2009.

L'emploi global au Québec a peu varié en juillet, la hausse du travail à temps plein ayant été largement contrebalancée par une baisse du travail à temps partiel. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en juillet, l'emploi dans la province a progressé de 124 000 (+3 pour cent).

Au Nouveau-Brunswick, l'emploi a peu varié aussi bien par rapport au mois précédent que par rapport à 12 mois plus tôt. Par suite d'une baisse du nombre de personnes actives sur le marché du travail, le taux de chômage a diminué de 1,6 point de pourcentage pour atteindre 6,5 pour cent en juillet, ce qui représente le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables ont commencé à être publiées. Depuis le début de 2017, le chômage au Nouveau-Brunswick a baissé, tandis que l'emploi est relativement inchangé. Par conséquent, tant la population active totale que le taux de chômage ont fortement diminué.

L'emploi en Ontario a augmenté de 26 000 en juillet, et le taux de chômage a baissé de 0,3 point de pourcentage, passant à 6,1 pour cent. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a progressé de 138 000 (+2 pour cent), et la majeure partie de cette progression est attribuable au travail à temps plein.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le taux de chômage a augmenté de 0,8 point de pourcentage pour s'établir à 15,7 pour cent, soit le taux le plus élevé depuis avril 2010. Le taux de chômage est demeuré stable à 10 pour cent à l'Île-du-Prince-Édouard.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer