10 M$ pour Métaux BlackRock

Le président-directeur général de Métaux BlackRock, Jean Rainville.... (Archives le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le président-directeur général de Métaux BlackRock, Jean Rainville.

Archives le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le projet de la société Métaux BlackRock vient de franchir un nouveau pas. Le gouvernement du Québec injecte 10 M $ dans le capital-actions de la société minière pour son projet d'ouverture de la mine de ferrovanadium et d'une usine de transformation par l'entremise du fonds Capital Mines Hydrocarbures.

Cette participation gouvernementale devrait permettre de poursuivre la réalisation de l'ingénierie détaillée et des phases préliminaires du projet estimé à 1,5 G $ visant à exploiter, dès 2020, une mine à ciel ouvert de fer, de vanadium et d'ilménite (titane) près de Chibougamau. L'entreprise compte également implanter une usine de transformation dans le port de Saguenay.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, et le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, en ont fait l'annonce mardi au nom de leur collègue et ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, en compagnie du député d'Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Jean Boucher.

En entrevue au Quotidien, le président-directeur général de Métaux BlackRock (MBR), Jean Rainville, s'est montré très satisfait de l'annonce faite. L'argent permettra de terminer l'étude d'impact environnemental avec pour objectif d'entamer le processus d'évaluation environnementale du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement. « Cette année, nous poursuivons le travail d'ingénierie détaillé de la mine et de l'usine de transformation avec pour objectif la construction l'an prochain », affirme M. Rainville.

Le président affirme que Métaux BlackRock est en discussion avec plusieurs groupes financiers internationaux en vue d'attacher le financement du projet. Contrairement à d'autres projets miniers en gestation, M. Rainville affirme que l'ouverture de la mine n'est pas en attente du relèvement des prix des métaux sur la scène internationale puisque, selon lui, le projet serait rentable au prix actuel des métaux. « Nos deux financements récents démontrent qu'il y a des gens intéressés. Notre fer, nous allons le valoriser avec l'usine de transformation, ce qui augmente la rentabilité du projet. »

Selon les prévisions, le projet de MBR générera près de 600 emplois au cours de la construction et quelque 200 emplois lors de l'exploitation, alors que l'exploitation de l'usine de transformation donnera lieu à la création de 300 emplois. La participation gouvernementale s'ajoute à un investissement de 5 M $ dans le capital-actions de la société, lequel a été effectué en 2016 à partir du fonds Capital Mines Hydrocarbures également.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer