Du bois de plus pour Norbord

Norbord va obtenir 400 000 mètres cubes de bois... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Norbord va obtenir 400 000 mètres cubes de bois afin de concrétiser le redémarrage de l'usine Panneaux Chambord.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un pas de plus dans la relance de l'usine de Panneaux Chambord a été franchi alors que Norbord recevra une garantie d'approvisionnement de 400 000 mètres cubes de feuillus de la part de ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Selon une source bien informée, une entente serait survenue entre le gouvernement et la compagnie. Ni l'attachée de presse du ministre Luc Blanchette, Gabrielle Fallu, ni le directeur général de Norbord pour le Québec, Alain Légaré, n'ont confirmé la nouvelle au Quotidien. Par contre, ils ont indiqué tous les deux que les discussions étaient en cours et qu'elles progressaient bien.

«Ce n'est pas encore signé. C'est mon collègue qui travaille ce dossier, mais ça augure bien. Nous devrions être en mesure de le confirmer bientôt. Il est sûr qu'en ayant une garantie d'approvisionnement, le projet de démarrer l'usine va se poursuivre. Nous avons aussi des discussions avec les producteurs privés pour atteindre les 750 000 mètres cubes dont nous avons besoin», a indiqué Alain Légaré.

Au ministère des Forêts, on confirme que les pourparlers progressent pour accorder du bois à Norbord. «Tout va pour le mieux dans ce dossier. Les discussions ont avancé très rapidement au cours des dernières semaines. Il devrait y avoir de bonnes nouvelles bientôt», a mentionné Gabrielle Fallu.

Projet présenté à l'automne

Alain Légaré confirme qu'un projet d'investissement sera déposé au conseil d'administration cet automne si l'entente d'approvisionnement est signée. L'entreprise travaille actuellement à déterminer les besoins en équipements et à planifier la configuration de l'usine pour fabriquer du panneau OSB. «Je me rends souvent à Chambord avec des fournisseurs pour compléter toute la phase ''d'engineering''. On regarde même pour remplacer les quatre séchoirs à bois en un seul gros. On avance dans nos démarches.  On espère pouvoir déposer le plan d'investissement à l'automne. Ensuite, il faudra attendre l'accord du conseil avant de réaliser cet investissement de plusieurs millions de dollars», a-t-il informé.

Dans le meilleur des cas, la commande des équipements et le début des travaux à l'usine se feraient en 2018 pour une mise en exploitation en 2019.

Rappelons que l'usine Panneaux Chambord est fermée depuis 2008. Récemment, Lousiana-Pacific et Norbord ont conclu une entente d'échange d'usines.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer