Rio Tinto: arrêt de production de cinq semaines

Des billettes d'aluminium... (Photo courtoisie)

Agrandir

Des billettes d'aluminium

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Rio Tinto procédera en septembre prochain à un arrêt de production de cinq semaines à son centre de coulée de billettes du Complexe Jonquière. Cet arrêt permettra l'investissement de 13,9 M $ annoncé en juin dernier.

Selon Xuân-Lan Vu, porte-parole de Rio Tinto, l'arrêt de production planifié permettra de procéder à l'installation d'une nouvelle table de coulée du métal en fusion à partir d'une technologie islandaise. Cette nouvelle technologie devrait permettre d'augmenter la production de billettes d'environ 10 %, mais aussi d'augmenter la qualité des billettes destinées au marché de l'industrie automobile qui inclut de plus en plus l'aluminium dans la fabrication des véhicules. En fait, les fabricants d'automobiles achètent 40 % de tout l'aluminium produit en Amérique du Nord.

Selon Mme Vu, l'arrêt de production ne devrait pas affecter les 88 employés du centre de coulée pendant les travaux. L'entreprise a toutefois négocié avec le Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA) et son président, Alain Gagnon, certains aménagements qui auront pour effet de réduire la plage de prise de vacances l'automne prochain. En entrevue, M. Gagnon a mentionné que le livre de prise de vacances ne pourra être ouvert pendant une semaine lors de la période de chasse, ce qui peut affecter quelques syndiqués. M. Gagnon a ajouté qu'en contrepartie, le calendrier de vacances sera plus flexible pendant la période estivale. Le président syndical ajoute que l'investissement de 13,9 M $ sera réalisé pour produire plus de billettes sans qu'aucun des 88 postes du centre de coulée ne soit affecté, ce qui est plutôt rassurant, selon lui. 

L'entrée en production de la nouvelle table de coulée nécessitera la formation de certains travailleurs en Islande, d'où les aménagements au calendrier de vacances.

Par ailleurs, M. Gagnon croise les doigts pour que le prix du métal gris poursuive sa remontée sur la scène mondiale et que ce prix se maintienne afin que des annonces d'investissement soient faites pour la réalisation des phases deux et trois du projet AP-60.

Les modifications du régime de retraite connues

La fin du régime de pension à prestations déterminées pour les nouveaux employés n'est pas le seul changement qu'impose Rio Tinto à l'Usine Grande-Baie. Alors que la course à la syndicalisation se poursuit, l'employeur a fait connaître mardi l'ensemble des modifications qu'elle apportera au Régime de pension de ses employés horaires à compter du 1er juillet prochain dans le cadre du plan d'amélioration Optimum visant à économiser globalement 12 millions $.

Ces modifications feront en sorte d'augmenter les cotisations salariales en les faisant passer de 5,5 % du salaire cotisable à 6 % le 1er mars 2018 puis à 6,5 % en mars 2019. L'incidence de ces augmentations sur la paye nette d'impôt variera de 350 $ en 2017 à 800 $ l'an prochain, et jusqu'à 1150 $ en 2019 pour des gains de 105 000 $. Dans les autres installations, les cotisations directes augmenteront graduellement jusqu'à 6 % en 2018.

Outre ce changement, Rio Tinto a annoncé le report de l'âge de la retraite sans réduction à compter du 1er janvier 2018 pour le faire passer à 61 ans. La formule actuelle de calcul de la rente de retraite anticipée fondée sur l'âge, le service crédité et le nombre de points au-dessus de 85 demeure inchangée. Elle sera toutefois calculée en fonction de 75 points et de 61 ans au lieu de 60 ans.

Tel qu'annoncé, les nouveaux employés de production embauchés à compter du 1er juillet prochain devront participer à un nouveau régime à cotisations déterminées dans lequel ils auront le choix de déposer entre 4,5 % et 7,5 % de leur salaire tandis que la participation de l'employeur pourra varier entre 8,5 % et 10,5 % selon le choix qui aura été fait.

D'autres modifications sont apportées aux conditions de travail comme la prime de quart et du dimanche qui ne seront payées lorsque travaillées uniquement tandis qu'une limite de distance est établie pour l'allocation de transport. 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer