Le milieu d'Alma se mobilise

Le maire d'Alma, Marc Asselin, le député péquiste... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Le maire d'Alma, Marc Asselin, le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, et le président de la section locale 9490 des Métallos, Alexandre Fréchette, se mobilisent pour la réalisation de la phase II de l'Usine Alma de Rio Tinto.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Le milieu d'Alma se mobilise pour que le projet de la phase II de l'aluminerie d'Alma de Rio Tinto se réalise selon les échéanciers prévus.

Le maire Marc Asselin, le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, et le président du Syndicat des Métallos des travailleurs de l'aluminium d'Alma, Alexandre Fréchette, s'unissent pour lancer un message fort. Ils demandent aux décideurs de la multinationale de faire taire les rumeurs et de préciser leur calendrier de réalisation du projet. 

Ces derniers veulent être rassurés quant aux intentions réelles de RTA. Ils souhaitent aussi que le gouvernement du Québec prenne ses responsabilités.

Alexandre Cloutier rappelle que Rio Tinto doit investir avant le 31 décembre 2018, selon les ententes de continuité signées avec le gouvernement, en 2006, et qui ont été modifiées en 2013.

« On entend travailler en collaboration pour nous assurer qu'on respecte ces échéanciers et qu'on crée du dynamisme sur notre territoire. Le gouvernement du Québec a une responsabilité importante dans le dossier pour s'assurer du respect des ententes de continuité et, en ce sens, on va s'assurer à ce qu'il soit au rendez-vous et que les investissements se réalisent concrètement. »

Main tendue

Pour sa part, le maire Marc Asselin tend la main à la compagnie et l'assure de la présence et l'implication de la Ville pour mener à bien ce projet. Il affirme se faire questionner constamment par les gens et intervenants du milieu à savoir si le projet se réalisera ou non.

« La phase II de l'Usine d'Alma donne un élan primordial à l'économie de la Ville d'Alma, de la MRC Lac-Saint-Jean-Est et de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Comme maire, mon rôle est de m'assurer que ce projet est toujours à l'ordre du jour. »

« Le projet Alma II, technologiquement, c'est un bon projet. C'est une technologie qui est encore en évolution vers le mieux. On s'en va vers AP 44, une technologie qui va dépasser celle de la plus récente aluminerie de Rio Tinto, qui est celle de Kitimat, donc on est encore dans la course. Les gars et les filles d'Alma travaillent tous les jours pour garder cette usine-là le plus rentable possible. Des engagements ont été faits et notre sortie vise à s'assurer à ce que ça se réalise », ajoute pour sa part Alexandre Fréchette, président de la section locale 9490.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer