L'indice de vitalité économique en baisse

L'hôtel de ville de Saguenay.... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'hôtel de ville de Saguenay.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La santé économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean ne se porte pas à son mieux alors que 32 de ses 51 municipalités ont vu leur indice de vitalité économique se détériorer, ces dernières années.

Le seul prix de consolation est que la plupart des localités de la région, sur une plus longue période, soit de 2002 à 2014, ont grimpé dans le classement de l'indice de vitalité économique calculé par l'Institut de la statistique du Québec pour les 1098 municipalités, communautés autochtones et territoires non organisés de l'ensemble du Québec. Les progressions les plus importantes dans la région ont été observées à L'Anse-Saint-Jean, Saint-Honoré et Héberville-Station.

L'Institut de la statistique a reçu, ces dernières années, le mandat du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT) de concevoir et produire un indice permettant de mesurer, à fréquence régulière, le niveau de vitalité économique. Cet indice, produit tous les cinq ans, est calculé à partir de trois indicateurs, soit le taux de travailleurs de 25 à 64 ans, le revenu total médian des 18 ans et plus et le taux d'accroissement annuel moyen de la population sur cinq ans. Cet indice servira au MAMOT à répartir les montants qui seront ajoutés à l'enveloppe du Fonds de développement des territoires. Il remplace l'ancien indice de développement socioéconomique produit à partir du Recensement de la population. Soulignons que les données publiées en décembre dernier calculent l'indice pour l'année 2014.

Le classement pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean démontre que les trois municipalités les plus performantes selon l'indice sont Saint-Bruno, avec la 165e position, suivie immédiatement de Saint-Félix d'Otis (166) et de Saint-Honoré qui occupe le 173e rang provincial.

Si Saint-Bruno performe bien, selon le maire Réjean Bouchard, c'est que le conseil a pris des risques et a adopté des stratégies de communication et de développement qui se sont avérées payantes pour attirer des résidants plus jeunes avec un taux de diplomation plus élevé. 

Dans le cas de Saint-Félix-d'Otis, le classement favorable peut surprendre. Selon les données fournies par la directrice générale, Johanne Gagnon, le nombre d'Otissiens s'est accru d'une centaine depuis 2013 et de 42 % depuis 1992. Selon elle, Saint-Félix-d'Otis bénéficie de l'apport de nouveaux citoyens qui possédaient une maison en milieu urbain et une résidence secondaire et qui ont choisi de vivre plus près de la nature tout en bénéficiant des avantages de la ville tout près.

Peloton de queue

Selon les indices produits, la région compte six municipalités se classant dans le peloton de queue, soit dans les 100 dernières positions sur 1098 municipalités. C'est le cas pour Saint-François-de-Sale (1012), Rivière-Éternité (1031), Petit-Saguenay (1036), Saint-Edmond-les-Plaines (1040), Lamarche (1057) et Lac-Bouchette (1058).

100 000 et plus

Le classement de l'indice de vitalité économique pour les villes de 100 000 habitants et plus indique que Saguenay occupe le huitième rang sur 10 villes.

Lévis domine le classement, suivie de près par Terrebonne et Gatineau. Dans les trois villes, le revenu total médian des 18 ans et plus y est particulièrement élevé, selon l'Institut de la statistique. Trois-Rivières arrive derrière en raison du fait qu'elle performe moins bien que les autres villes en matière d'emplois.

Certaines municipalités de la région dans le classement provincial

Saint-Bruno: indice de 7,98 - au 165e rang

Saint-Félix-d'Otis: indice de 7,97 - au 166e rang

Saint-Honoré: indice de 7,79 - au 173e rang

Saint-Prime: indice de 5,87 - au 238e rang

Saint-Gédéon: indice de 3,28 - au 342e rang

Saint-Nazaire: indice de 2,81 - au 364e rang

Larouche: indice de 2,58 - au 375e rang

Saint-Ambroise: indice de 2,39 - au 387e rang

Saint-Charles-de-Bourget: indice de 2,31 - au 392e rang

Saguenay: indice de 2,01 408e rang

Métabetchouan-Lac-à-la-Croix: indice de 1,38 - au 441e rang

Alma: indice de 1,26 - au 451e rang

Normandin: indice de 1,19 - au 459e rang

Hébertville-Station: indice de 1,14 - au 465e rang

Saint-Félicien: indice de 0,70 - au 493e rang

Hébertville: indice de 0,67 - au 495e rang

L'Anse Saint-Jean: indice de 0,62 - au 499e rang

Saint-Stanislas: indice de 0,44 - au 514e rang

Chambord: indice de 0,03 540e rang

Albanel: indice de -0,01 547e rang

Saint-David-de-Falardeau: indice de -0,03 551e rang

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer