Aluminerie de La Baie: des modifications au régime de pensions

Rio Tinto apportera des modifications au régime de... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Rio Tinto apportera des modifications au régime de pension pour ses cadres et travailleurs non syndiqués de La Baie.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rio Tinto apportera, à compter du 1er mars 2017, des modifications au Régime de pensions Rio Tinto Alcan (Canada) pour ses cadres et travailleurs non syndiqués de La Baie. La multinationale veut ainsi répondre à la situation économique générale de l'industrie et se positionner selon les tendances qui prévalent au pays en matière d'avantages sociaux.

« Les modifications reflètent la flexibilité et la viabilité que nous recherchons », indique la vice-présidente aux ressources humaines chez Rio Tinto, Josée Girard, dans la missive transmise aux cadres. Cet exercice fait suite à celui mené auprès des employés syndiqués dans le cadre des négociations collectives alors que l'entreprise voulait obtenir des modifications aux régimes de retraite.

La principale modification qui aura un impact pour les cadres de l'entreprise concerne le financement du régime à prestations déterminées. Ces derniers absorberont une augmentation de leur participation au financement du régime ainsi qu'une prolongation du nombre d'années de travail pour avoir le droit de prendre une retraite sans pénalité actuarielle pour la rente.

Les cotisations salariales passeront donc de 4,5 % du salaire cotisable en ce moment à une cotisation maximale de 5,5 %. Ces calculs sont toutefois encadrés par les dispositions de l'Agence de revenu du Canada sur les montants maximums qu'il est possible de cotiser et en fonction d'une rente annuelle maximum. « Le partage des coûts demeure très avantageux pour les employés si on compare leurs cotisations aux cotisations projetées », précise le document.

« Nous devons mieux adapter notre régime à l'évolution démographique et tout particulièrement à l'augmentation de l'espérance de vie. Par conséquent, nous reportons l'âge de retraite sans réduction des employés-cadres pour le service à compter du 1er janvier 2018 », invoque le communiqué pour justifier de repousser à 61 ans l'âge de la retraite dans le calcul de la formule utilisée par le régime pour déterminer les droits du participant.

Rio Tinto précise que cette disposition aura un impact mineur sur les employés-cadres qui sont en fin de carrière en ce moment et qui entendent prendre leur retraite après la date d'entrée en vigueur en 2018. Ils pourraient devoir travailler d'un à quatre mois de plus pour éviter les pénalités sur la rente. Les règles actuelles qui concernent la retraite anticipée prévaudront jusqu'au 1er janvier 2018 et tiendront compte des droits accumulés jusqu'à cette date.

Les participants à ce régime auront la possibilité de changer de régime de retraite au dernier trimestre de l'année. Ils recevront les informations nécessaires pour passer à un régime à cotisation déterminée pendant cette période et ne pourront plus faire marche arrière une fois le transfert confirmé. Généralement, les régimes à prestations déterminées sont plus intéressants pour les participants.

« Nous voulons avoir une perspective à long terme pour que les modifications que nous apportons contribuent à maintenir la viabilité de nos programmes, tout en nous assurant qu'ils demeurent très concurrentiels », indique de plus la vice-présidente aux ressources humaines, qui mentionne en conclusion que l'entreprise peut, à tout moment, prendre la décision de mettre un terme au régime de retraite et au programme d'assurance collective.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer