Ateliers de Fabrication du Saguenay: à la croisée des chemins

Martin Morel, directeur des Ateliers de Fabrication du... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Martin Morel, directeur des Ateliers de Fabrication du Saguenay, accompagne Caroline Maurier et Roger Rivard, co-propriétaires de l'entreprise.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

L'avenir de l'entreprise Ateliers de Fabrication du Saguenay, ayant une place d'affaires au 1190 chemin 5 à Saint-Ambroise, connaît une période d'expectative présentement puisqu'elle souhaite qu'Hydro-Québec la branche sur le réseau électrique de 600 volts triphasés sur une distance de 2,4 kilomètres afin de pouvoir moderniser ses installations et consolider les 53 emplois qu'elle procure dans la fabrication de structures d'acier.

L'entreprise Ateliers de Fabrication du Saguenay, située à... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

L'entreprise Ateliers de Fabrication du Saguenay, située à Saint-Ambroise, souhaite qu'Hydro-Québec la branche sur le réseau électrique de 600 volts triphasés afin de moderniser ses installations et consolider ses emplois.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

En entrevue, Martin Morel, directeur général des ateliers ayant deux places d'affaires à Saint-Ambroise, explique que l'entreprise sous-traitante pour de grandes entreprises de tout le Québec oeuvrant dans le montage d'acier est présentement à la croisée des chemins puisqu'elle souhaite investir pour se moderniser et acquérir de nouveaux équipements automatisés, ceux en place ayant atteint la fin de leur vie utile. «On prend cette décision parce que des clients ont commencé à nous abandonner parce qu'on ne possède pas l'expertise nécessaire en automatisation.»

M. Morel rappelle qu'il y a une dizaine d'années, une demande de prolongation du réseau de 600 volts avait été logée à Hydro-Québec et que l'entreprise avait décidé de s'organiser autrement en raison des coûts de 600 000$ à 700 000$ exigés par la société d'État. Il avait alors été décidé d'organiser la production autrement afin d'éviter ces coûts.

Une décennie plus tard, M. Morel affirme que l'entreprise qu'il dirige n'a plus que deux choix; obtenir le prolongement du réseau électrique ou déménager ailleurs avec la possibilité de réunir sous un même toit les deux ateliers de production. Soulignons que l'autre atelier aménagé dans le chemin des Chutes se spécialise dans la production d'équipements agricoles. «Notre objectif présentement est de monter un plan d'investissement afin de mieux se positionner pour s'attaquer au marché industriel. Il nous faut savoir où on va être. On a besoin d'une réponse rapide. Ça ne peut aller au-delà d'un an. Ça fait déjà deux ou trois mois que l'on est en démarche.»

Le plus ironique dans ce dossier, selon M. Morel, est que le réseau trois phases est disponible partout à Saint-Ambroise. Il se trouve à un peu plus de cinq kilomètres du côté de Saint-Nazaire et à 2,4 km du côté de Saint-Ambroise.

En émettant l'hypothèse qu'Hydro-Québec exige 1 M$ pour rendre le réseau jusqu'à ses installations, M. Morel croit qu'il serait plus économique de s'installer ailleurs. «Nous sommes une entreprise autonome et florissante depuis 24 ans et qui n'a jamais eu à demander de subventions. On souhaite obtenir le courant pour préserver nos emplois.»

M. Morel ajoute qu'aucune rencontre n'a eu lieu avec les représentants d'Hydro-Québec, la direction préférant rechercher des appuis politiques. Le 6 décembre, le conseil de Saint-Ambroise a accordé son appui à la demande d'AFS, un appui réitéré par la MRC du Fjord-du-Saguenay lors de sa dernière séance tenue mardi.

Une copie de la résolution de la MRC a été acheminée au député libéral de Dubuc, Serge Simard ainsi qu'à la directrice générale de la Chambre de commerce de Saguenay, Marie-Josée Morency.

Du côté d'Hydro-Québec, une réponse est attendue concernant ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer