Les créanciers acceptent l'offre : Pexal-Tecalum sauvée de la faillite

Pexal-Tecalum... (Photo archives Le Quotidien)

Agrandir

Pexal-Tecalum

Photo archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les créanciers de l'usine d'extrusion d'aluminium Pexal-Tecalum Canada ont accepté à 95% la proposition déposée par le Syndic Fabien Tremblay, en vertu de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

Une douzaine de personnes ont participé à l'assemblée générale des créanciers, mercredi après-midi, au Palais de justice d'Alma. La rencontre a duré une quinzaine de minutes et les participants n'ont émis aucun commentaire à leur sortie de la rencontre. La forte majorité des créanciers avaient voté au préalable par voie postale ou électronique.

« Il y a eu 45 votes et tous les votes ont été reçus avant l'assemblée. Il y avait 41 pour et quatre contre. En valeur, les pour représentent 1,5M$ alors que les contre totalisent une somme de 77 000$ », a déclaré le syndic au dossier, Fabien Tremblay, au terme de l'assemblée.

La décision permettra une relance des opérations de l'usine almatoise. Mais avant, les actionnaires auront à faire une réorganisation corporative complète de l'entreprise. L'offre du syndic était conditionnelle à cette étape. « On est très content que la proposition ait passée, mais il nous reste encore plusieurs pas à faire avant de réussir à redémarrer, mais on est parti du bon côté », a commenté brièvement l'un des actionnaires, l'homme d'affaires Jean-François Harvey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer