Proco effectue 45 mises à pied

Proco... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Proco

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

À l'approche des grandes vacances de la construction hivernale et en raison d'une baisse du carnet de commandes, Groupe Proco, division des produits métalliques, procède à la mise à pied de 45 employés oeuvrant à son usine baieriveraine.

Selon Jean-Denis Toupin, directeur général de l'entreprise, la fin de deux gros contrats pour la fabrication d'éléments de charpente pour le futur pont Champlain a incité la direction à procéder aux mises à pied. «Notre client voulait obtenir ses pièces de charpente pour l'hiver. On a effectué un gros sprint de production dans les derniers mois et maintenant, c'est livré», explique M. Toupin.

À la suite des mises à pied, l'usine baieriveraine ne comptera qu'une équipe de sept ou huit travailleurs sur place. Il ajoute que la mise à pied de 45 travailleurs n'est pas une pratique habituelle dans le secteur de la fabrication mécanosoudée, sauf qu'il s'agit d'une mesure à laquelle les travailleurs s'attendent. «Il est pratiquement impossible de niveler le travail de production sur une année pour conserver tout le monde puisque les contrats entrent et se ferment à différentes périodes. Présentement, on soumissionne sur de gros et beaux projets. Ce sont des contrats qui se négocient longtemps avant leur approbation après quoi il faut procéder aux dessins et à l'ingénierie», explique le dirigeant.

À la suite de ces mises à pied, Proco verra passer ses effectifs de main-d'oeuvre de 360 à environ 315, ce qui constitue le niveau moyen de travailleurs des cinq dernières années. «Nous avions une pointe de travail et c'est La Baie qui écope en raison de ses capacités spécifiques. Pour les travailleurs, ce n'est pas une surprise, mais ils sont déçus puisque ce n'est pas une bonne période pour tomber en chômage», conclut M. Toupin.

Ces mises à pied surviennent quelques jours seulement après celles annoncées par Canmec pour 50 préavis et de Charl-Pol avec 40 employés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer