C Hôtels souhaite investir 20 M$ au Valinouët

Le projet C Hôtels comprend la reconstruction du... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le projet C Hôtels comprend la reconstruction du chalet d'accueil incluant des aires de restauration, bars et boutiques.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La station de ski Le Valinouët pourrait être le site d'un développement immobilier important. Le promoteur C Hôtels a l'intention d'investir entre 20 et 25 M$ dans la construction d'un immeuble pouvant abriter une quarantaine d'unités de condotels de luxe en partenariat avec la Coopérative de travail du Mont-Victor Tremblay pour la reconstruction du chalet d'accueil de la station.

La Cache à Maxime est un des projets... (Photo courtoisie, La Cache à Maxime) - image 1.0

Agrandir

La Cache à Maxime est un des projets de condotels de luxe initiés par le réseau C Hôtels.

Photo courtoisie, La Cache à Maxime

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, le promoteur beauceron Jean Grégoire, initiateur des projets La Cache à Maxime, de Scott Jonction, La Cache du golf, de Beauceville, la Cache du Domaine, de Thetford Mines, et la Cache de la Cité, de Mirabel, discute depuis six mois avec la municipalité de Saint-David-de-Falardeau et la coopérative afin d'implanter ce concept d'immeubles.

En entrevue, M. Grégroire explique que ce concept permet de vendre des unités de condominiums de luxe à des propriétaires occupants ou des propriétaires-locateurs désireux de rentabiliser leur établissement. «On a monté un projet pour Le Valinouët. Notre intention est de travailler avec la coopérative déjà en place. On fait des propositions en association avec eux. Le projet permettrait à la coopérative de gérer l'établissement tout en tirant des redevances. C'est un projet social. Il est reconnu que le club house du Valinouët fait dur. Il est préliminaire d'en parler, mais la balle est présentement dans leur camp», a commenté M. Grégoire.

Du côté de la coopérative, le vice-président, Richard Bergeron, confirme qu'un projet sérieux est en gestation avec ce promoteur au village alpin. Des visites ont eu lieu dans les projets déjà en place à travers la province et il semble que le concept fonctionne. M. Bergeron explique que la façon de procéder de C Hôtels consiste à construire des projets de condotels et à en faire la promotion au grand public tout en offrant une formule de financement intéressante pour la mise de fonds initiale et à créer un organisme de gestion dans le milieu et à se retirer par la suite tout en soutirant une part de redevances. «Ses projets, il les fait dans des municipalités où il n'y a pas d'argent en abondance, d'habitudes de fréquentation récréotouristique de masse.»

M. Bergeron mentionne que l'intérêt du projet est qu'il permettrait de construire des unités supplémentaires de condos de luxe, mais aussi de résoudre le problème de désuétude du chalet d'accueil qui, selon lui, est dû pour une démolition complète. L'objectif serait que le projet C Hôtels inclut la reconstruction d'un chalet d'accueil incluant des aires de restauration, bars et boutiques qui seraient mis en location à des exploitants privés pour en tirer des revenus. M. Bergeron précise qu'un projet n'est pas dépendant de l'autre. «On va développer un bâtiment multiservice qui sera loué à des opérateurs. Ce ne sera plus un modèle où la coopérative gère tout. Notre intention est de favoriser des investissements privés.»

Avant d'en arriver là, M. Bergeron ajoute qu'il y a encore du travail à accomplir puisque la sollicitation pour la vente de condotels demande la rédaction d'un prospectus, une autorisation de l'Autorité des marchés financiers et l'établissement d'un plan de travail. De plus, une société exploitante pour la vente et la location des condotels devra être créée.

L'administrateur affirme que les discussions sont assez avancées et qu'aucun obstacle n'est en vue du côté municipal.

Il termine en affirmant que la clientèle fréquentant les installations de ski est composée aux deux tiers de motoneigistes utilisant les sentiers des monts Valin et exigeant des unités de grand confort.

Falardeau n'a pris aucun engagement

Le maire démissionnaire de Saint-David-de-Falardeau, Serge Gauthier, confirme que la municipalité est en discussions avec C Hôtels pour l'implantation d'un complexe de condotel au Valinouët, mais avoue du même souffle qu'aucun engagement n'a été pris avec le promoteur Jean Grégoire.

Le maire falardien mentionne que la municipalité écoute les demandes du promoteur, mais prévient que si ses demandes sont exigeantes, il n'y aura pas de suite. M. Gauthier rappelle que la Coopérative des travailleurs est sous bail emphytéotique avec la municipalité jusqu'en 2027, ce qui implique certaines discussions avec la direction. «Je connais le projet de A à Z. C'est un projet qui ferait l'affaire et qui intéresse tout le monde. Jamais je n'irai de l'avant si les conditions ne sont pas raisonnables.»

Soulignons que le projet de construction d'un condotel par C Hôtels a fait l'objet d'une présentation avec maquette samedi devant l'Association des propriétaires du Valinouët.

Selon les données fournies par le Service d'évaluation de la MRC du Fjord-du-Saguenay, le secteur résidentiel de la station de ski compte 525 unités d'habitation dont la valeur varie entre 110 000$ jusqu'à plus d'un million$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer