Carrière Calida: un règlement enfreint par l'employeur

La carrière Calida du chemin des Chutes, à... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La carrière Calida du chemin des Chutes, à La Baie.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Jusqu'à nouvel ordre, le transport est interdit à la sablière Calida, située sur le chemin des Chutes, à La Baie.

Un inspecteur de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) s'est rendu sur les lieux lundi, à la suite d'un événement survenu samedi. Le conducteur d'un camion dix roues n'a pas été en mesure de négocier un virage et son véhicule a fait une chute de 30 pieds, avant de se retrouver au fond d'un ravin. Heureusement, l'employé n'a pas été blessé.

Porte-parole de la CNESST, Swann Thibeault explique que l'inspecteur a constaté que le chemin menant à la sablière n'est pas réglementaire. L'article 45 du règlement sur la santé et la sécurité dans les mines prévoit qu'un chemin d'accès doit être doté de parapets ou de remblais, ce qui n'était pas le cas lors du passage de l'inspecteur.

«Le camion descendait la côte. Il est arrivé sur une partie asphaltée du chemin où il y avait du gravier et c'était glissant. Le devant du camion n'a pas voulu tourner», relate Swann Thibeault.

La responsable des communications précise que l'inspection a permis de déterminer que certains correctifs doivent être apportés pour élargir la chaussée.

«L'inspecteur a exigé de l'employeur qu'il bloque le chemin à la circulation jusqu'à ce que les accotements soient rendus sécuritaires. L'employeur connaît le danger et il s'est fait dire qu'il y avait quelque chose de dérogatoire par rapport au règlement», poursuit la porte-parole.

La CNESST fera un suivi dans ce dossier afin de s'assurer que le propriétaire de la carrière a apporté les correctifs nécessaires.

Longue rencontre

Par ailleurs, le différend qui oppose les propriétaires de la carrière à des citoyens du chemin des Chutes a fait l'objet de longues discussions, lundi, au bureau du député de Dubuc, Serge Simard. Dans un échange de courriels, la conseillère Martine Gauthier a signifié que la rencontre a duré deux heures trente.

«La rencontre a donné lieu à de longues discussions pour conclure que les citoyens acceptent la médiation, qui devrait commencer le plus rapidement possible, vers le début de la semaine prochaine», a déclaré la conseillère municipale responsable du quartier 17. Les résidants se plaignent du bruit et de la poussière générés par les activités de concassage de la carrière. La firme Englobe a été nommée pour diriger la médiation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer