Chambre de commerce: l'économie au menu de la rencontre

Le président de la Chambre de commerce et... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Le président de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord, Carl Côté, a lancé la journée par une brève allocution.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président de l'organisme, Carl Côté, a lancé la journée par une brève allocution. Il a fait référence à la situation économique qui prévaut et qui nécessite que les entreprises régionales s'adaptent à cette situation.

«La région a vécu une période d'abondance avec des investissements importants. On a connu le projet de la route du parc, la centrale Péribonka IV et AP60. Aujourd'hui, il n'y a plus de projet majeur en cours», a résumé Carl Côté dont l'entreprise, Nutshimit Nippour, a profité de ces grands projets comme bien d'autres dans la région.

La journée se déroulait avec des thèmes spécifiques dans le cadre de panels de discussions et d'ateliers. L'objectif était de faire ressortir les besoins des entreprises et surtout la façon dont elles pouvaient tirer avantage de partenariats d'affaires.

La première discussion de la journée a mis en évidence le thème des partenariats avec la participation de dirigeants d'entreprises qui ont recours à cette solution pour réussir à faire avancer des projets. Le chef des opérations d'Arianne Phosphate a donné l'exemple du partenariat avec Port Saguenay pour assurer le développement de l'infrastructure nécessaire pour l'exportation du minerai.

«On a eu recours à Port Saguenay qui est spécialisé dans l'exploitation d'un port. Nous aurons recours à d'autres partenariats pour le transport par bateau.»

Nutrinor a à sa façon réalisé des partenariats importants qui ont été bénéfiques pour la région. Le directeur général Yves Girard a fait état du partenariat avec le groupe Perron de Saint-Prime dans la production de charcuterie de même que LF de Saint-Coeur-de-Marie. «Dans le cas des produits LF, 80 emplois ont été maintenus dans la région.»

Le représentant de Faction Bike studio, Martin Portelance, a attiré l'attention sur des problématiques qui touchent les entreprises en croissance avec la nécessité ou non d'embaucher du personnel. Son entreprise a identifié le recours à la sous-traitance comme une solution permettant de répondre à la demande. Il s'agit selon ce dernier d'une forme de partenariat qui permet de répondre à des besoins bien ciblés.

Ce sont des interventions de cette nature qui ont été faites pendant cette journée. Au cours de l'après-midi, les participants se regroupaient en atelier, toujours pour discuter des différents aspects du partenariat, afin d'en arriver à des propositions formelles qui seront acheminées au Bureau du sommet économique, lequel devra ensuite présenter ces recommandations au gouvernement du Québec.

Les organisateurs de la journée ont profité de l'occasion pour publier officiellement le Guide des bonnes pratiques pour la mise en place de partenariats d'affaires durables entre la communauté ilnu et le milieu régional.

Le lancement de ce guide réalisé dans le cadre du suivi du sommet économique régional a été fait en présence du député de Dubuc, Serge Simard, et du chef de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique. «Dans ce contexte, les entreprises de la région et d'ailleurs qui souhaitent exploiter les ressources naturelles sur le territoire du Nitassinan auront avantage et seront mieux outillées pour développer des partenariats avec la communauté de Mashteuiatsh et ses entrepreneurs», a déclaré le chef Dominique

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer