Prix du bleuet: «on n'a pas connu un prix si bas»

Ghislain Saint-Pierre est très mécontent que le prix... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Ghislain Saint-Pierre est très mécontent que le prix de départ du bleuet ait été fixé à 30 cents.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les producteurs de bleuets ont avalé de travers l'annonce du prix de départ pour le petit fruit. Il serait de 30 cents la livre en bleuetière et de 70 cents en forêt pour le début de la saison 2016.

«C'est certain que nous sommes très mécontents. On n'a jamais connu ça un prix si bas en début de récolte. On a tenté de les faire changer d'idée (les transformateurs), mais ils ne nous ont pas écoutés. Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse? On n'a pas une grosse marge de manoeuvre pour les influencer», a commenté le président du syndicat des producteurs de bleuets, Ghislain Saint-Pierre, rencontré lors du souper dans les rues du Festival du bleuet.

Le prix de départ est une avance versée par les transformateurs aux producteurs lors de l'achat des bleuets. À l'automne, une ristourne est accordée et en août de l'année suivante un dernier montant est donné pour atteindre le prix dit final.

«Il va y avoir des revendications qui vont être faites, c'est sûr. Les producteurs se plaignent et trouvent que ça n'a pas de bon sens. Ils nous ont dit qu'à ce prix, il n'est pas rentable de ramasser les bleuets. Nous allons avoir une rencontre du conseil d'administration la semaine prochaine et nous allons prendre une décision», a-t-il ajouté.

Ce sont les entreprises Bleuets sauvages du Québec et Bleuets Mistassini qui fixent le prix de départ chaque saison. Comme la récolte s'annonce très bonne dans la région et aussi dans les Maritimes et dans le Maine, il y aura beaucoup de bleuets sauvages à vendre. De plus, comme il y a encore beaucoup de fruits dans les entrepôts et que le bleuet cultivé entre fortement dans l'équation de la saturation du marché, les prix chutent. L'an dernier, la première avance avait été de 55 cents.

En forêt

Le président de l'Association des cueilleurs de bleuets en forêt, Clément Bélanger, pense qu'un prix final payé 70 cents va en freiner plusieurs à se déplacer en forêt «C'est sûr que le prix devra augmenter. De toute façon, pour l'instant, ce n'est pas prêt à récolter. Il faut le laisser mûrir. J'ai parlé avec les transformateurs et le prix devrait monter dans les prochaines semaines», a-t-il mentionné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer