Couche-Tard: le profit annuel dépasse le milliard

Le fondateur de Couche-Tard, Alain Bouchard... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le fondateur de Couche-Tard, Alain Bouchard

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Alimentation Couche-Tard a annoncé mardi une augmentation de son dividende trimestriel après avoir dévoilé le premier bénéfice annuel de plus d'un milliard de dollars de son histoire.

Le profit net de la chaîne de dépanneurs a bondi de 28,4 pour cent par rapport à l'an dernier, pour s'établir à près de 1,2 milliard $ US.

Ce bénéfice comprenait un profit net de 206,2 millions $ US, soit 36 cents US par action, pour le quatrième trimestre, clos le 24 avril.

Ce profit trimestriel représente une hausse de 64 pour cent par rapport à la même période l'an dernier, pour laquelle Couche-Tard avait affiché un bénéfice de 126 millions $ US, ou 22 cents US par action.

« Notre performance au quatrième trimestre a été la conclusion parfaite à un autre exercice exceptionnel - le huitième consécutif avec un bénéfice record », a affirmé dans un communiqué le président et chef de la direction de Couche-Tard, Brian Hannasch.

Position renforcée

La hausse des profits survient alors que Couche-Tard (TSX:ATD.B) continue de renforcer son réseau de dépanneurs et de stations-service au Canada, aux États-Unis et dans le nord de l'Europe.

Les revenus annuels de l'entreprise ont reculé de 1,1 pour cent à 34,1 milliards $ US, comparativement à ceux de 34,5 milliards $ US l'an dernier. Couche-Tard a attribué cette baisse à la diminution des prix de l'essence, à l'impact des fluctuations des taux de change et à la vente de ses activités de carburants pour avions et de lubrifiants.

Les revenus du quatrième trimestre ont progressé de 1,5 pour cent pour se chiffrer près de 7,4 milliards $ US. Ils étaient d'un peu moins de 7,3 milliards $ US un an plus tôt.

Dividende en hausse

Le dividende trimestriel d'Alimentation Couche-Tard grimpera d'un pour cent pour atteindre 7,75 cents CAN par action, à compter du 4 août.

M. Hannasch a en outre indiqué que son entreprise avait l'intention de continuer à croître.

« Nous n'avons pas l'intention de ralentir, a-t-il expliqué. Nous recherchons non seulement des occasions stratégiques, mais également des occasions d'apprentissage lorsque nous évaluons nos acquisitions potentielles. »

Selon l'analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, ces commentaires pourraient faire allusion aux stations-service de CST Brands et de Loblaw actuellement en vente, auxquelles Couche-Tard pourrait s'intéresser.

En plus d'intégrer de récentes acquisitions en Irlande et au Danemark, Couche-Tard complétera cet automne l'achat de stations-service de la Pétrolière Impériales, exploitées sous la bannière Esso, en Ontario et au Québec.

Profit supérieur aux attentes

En excluant les éléments non récurrents, Couche-Tard a engrangé un bénéfice de 221 millions $ US, ou 39 cents US par action, pour son quatrième trimestre. Ce profit était supérieur aux attentes des analystes, qui visaient un profit par action de 1 cent US, et à celui de l'an dernier, qui s'était chiffré à 138 millions $ US, ou 24 cents US par action.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont progressé aux États-Unis et en Europe, mais ont diminué au Canada. Au cours du trimestre, la croissance des ventes, en excluant l'essence, était plus faible que celle de l'année précédente, dans chacune des trois régions.

Les volumes d'essence vendus dans les stations-service ouvertes depuis au moins un an ont progressé de 3,6 pour cent aux États-Unis et de 1,1 pour cent en Europe, mais elles ont diminué de 0,8 pour cent au Canada. Couche-Tard a attribué le recul au Canada à l'affaiblissement des conditions économiques dans l'ouest du pays et aux pressions concurrentielles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer