Assurance-emploi: les libéraux en tournée

Le député d'Avignon-La-Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, mène une vaste... (Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le député d'Avignon-La-Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, mène une vaste consultation à travers le Canada afin d'améliorer les services de l'assurance-emploi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les libéraux de Justin Trudeau prennent les bouchées doubles pour bonifier et simplifier le système de l'assurance-emploi. Le délai de semaines d'attente avant de recevoir un premier versement et les difficultés à joindre un préposé du centre d'appels sont au nombre des lacunes à considérer.

Dans son budget 2016, Ottawa injecte une somme supplémentaire de 92 millions de dollars pour bonifier le régime. Depuis le 1er juillet, le nombre d'heures requises pour se qualifier au chômage a pratiquement baissé de moitié. Dès janvier 2017, le Gouvernement fera passer le délai de carence de deux semaines à une.

Le Comité d'examen des services de l'assurance-emploi a recueilli les propos d'une demi-douzaine d'acteurs socio-économiques, mercredi, à Jonquière, dans le cadre d'une tournée entamée en mai.

Rémi Massé, député libéral fédéral d'Avignon-La-Mitis-Matane-Matapédia, et deux de ses collègues coucheront sur papier le fruit de leurs observations, l'automne prochain.

«Avant la réforme Harper, il était possible d'avoir accès à des agents de liaison de public (ALP) qui avaient une connaissance pointue de la Loi de l'assurance emploi et des enjeux régionaux. Leur retour est souhaité. Les gens veulent des incitatifs à la formation pour les prestataires et ils ont manifesté le souhait d'une représentation adéquate des bénéficiaires lorsqu'ils vont en appel d'une décision de la commission», a commenté M. Massé.

Le gouvernement compte embaucher plus de ressources dans le centre d'appels et investirs pour améliorer l'offre de services dans les bureaux régionaux de Service Canada. «Nous voulons aider les employeurs à réduire le fardeau administratif. Compléter un relevé d'emploi, ce n'est pas simple. Il y a plusieurs chiffres et dates à inscrire.»

En 2015-2016, 46 094 réclamations ont été répertoriées au Saguenay-Lac-Saint-Jean, soit 5,7% des demandes à travers le Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer