Récupération nettement insuffisante au Lac-Saint-Jean

Les industries, commerces et institutions (ICI) du Lac-Saint-Jean doivent au... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Les industries, commerces et institutions (ICI) du Lac-Saint-Jean doivent au moins doubler leur performance en matière de récupération. Les ICI optent encore beaucoup trop pour l'enfouissement.

Leur performance atteint 29 % alors que le plan de gestion des matières résiduelles cible un taux de récupération de 70 %.

La Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean débute une véritable course contre la montre pour les inciter à récupérer davantage.

L'organisme mettra les bouchées doubles pour améliorer les statistiques d'ici la mise en place de la collecte de matières organiques, en 2020. Elle envisage la possibilité de les intégrer à la collecte municipale, ce qui signifie que les ICI seraient taxées. À ce jour, 3200 des 4500 industries, commerces et institutions du Lac-Saint-Jean ont été intégrés à ce système.

Réunis en séance ordinaire à Saint-Félicien, mercredi, les membres du conseil d'administration de la régie ont adopté une résolution afin d'analyser la possibilité de municipaliser l'ensemble des ICI de son territoire.

Boues de fosses septiques

La RMR procédera à la fin du mois au lancement d'un nouvel appel d'offres publiques pour la vidange des fosses septiques.

Cinq ans se sont écoulés depuis la mise en place du service de vidange. Le territoire de la régie est doté de près de 15 000 fosses permanentes et saisonnières.

Annuellement, elles sont 5000 à obtenir le service. La fréquence de vidange est de deux ans pour une résidence permanente et de quatre ans pour les saisonniers.

Par ailleurs, la RMR et Recic-Québec investissent 240 000 $ pour optimiser le triage et le compactage des sacs et emballages souples de plastique du Centre de tri de Roberval.

Une firme régionale spécialisée dans l'invention et la mise en place de structures s'est jointe à l'équipe du centre de tri pour trouver un nouveau système. Chaque année, 350 tonnes de cette matière sont traitées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer