Une onzième microbrasserie dans la région

La Micro Beemer (logo en mortaise) sera aménagée... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

La Micro Beemer (logo en mortaise) sera aménagée dans ces locaux de la rue Brassard.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Le nom Beemer continue de rayonner à travers l'histoire de Roberval. Les promoteurs de la future microbrasserie Beemer se sont inspirés de l'empire d'Horace Jansen Beemer pour enjoliver leur projet.

L'Hôtel Roberval (Château Beemer), qui fut la proie... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay) - image 1.0

Agrandir

L'Hôtel Roberval (Château Beemer), qui fut la proie des flammes en 1908, a grandement inspiré les promoteurs de la future Micro Beemer.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Dès cet automne, la Micro Beemer offrira quatre bières d'inspirations européenne et nord-américaine. Une blonde, une blanche, une rousse et une brune seront disponibles dans des marchés d'alimentation et à même un salon de dégustation.

Les Robervalois Philippe Harvey, Sandra Néron et Alain Gagnon travaillent à la naissance de cette microbrasserie depuis plus de deux ans. De nouveaux partenaires se sont récemment joints au projet, dont le concept est d'allier tradition et modernité, à travers l'histoire locale. Il s'agit de la dentiste Christine Fournier, de l'épicier Michel Gravel, de l'entrepreneur Louis Tanguay et de l'ingénieur Jean-François Girard.

L'entreprise sera située sur la rue Brassard, tout près du centre hospitalier de Roberval. Quoique bien situé, le bâtiment n'est pas accessible à partir du boulevard Marcotte. Inspiré d'un décor urbain et convivial, l'endroit pourra accueillir une soixantaine de personnes.

«Nous souhaitons offrir aux adeptes une expérience de dégustation de grande qualité, des bières fabriquées sur place, avec des ingrédients qui se démarquent, choisis pour leur caractère. Par exemple, la pureté de l'eau que nous utilisons fait l'individualité de notre bière», affirment les brasseurs Philippe Harvey et Alain Gagnon. Les promoteurs ont suivi diverses formations sur le brassage avant de se lancer dans cette aventure.

Durant leur phase de démarrage, les initiateurs du projet ont bénéficié de l'expertise et des connaissances de Michel Gauthier, consultant technique, formateur et ancien maître-brasseur à la brasserie Labatt, ainsi que Guy J. Létourneau, consultant spécialisé en stratégie corporative et ancien vice-président des brasseries Sleeman.

«Il y a de l'engouement pour les microbrasseries. Le mot Beemer est très représentatif pour nous. Depuis quelques années, il y a de l'effervescence et on remarque que de nouvelles entreprises s'installent à Roberval. C'est de la création d'emplois et de la dynamisation. Les promoteurs constatent qu'il se passe quelque chose chez nous», a commenté le maire de Roberval, Guy Larouche.

La Micro Beemer portera à onze le nombre de microbrasseries au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La nature des investissements du projet n'a pas été dévoilée. Le projet prévoit la création de trois à sept emplois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer