Arianne Phosphate: légère perte au premier trimestre

L'étude d'impact sur le projet de construction d'une... (Archives Le Quotidien, Normand Boivin)

Agrandir

L'étude d'impact sur le projet de construction d'une desserte maritime sur la rive nord du Saguenay, dans le secteur de l'Anse à Pelletier, laquelle doit servir à l'expédition du minerai par Arianne Phosphate, devrait être bientôt remise à l'Agence fédérale d'évaluation environnementale.

Archives Le Quotidien, Normand Boivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Arianne Phospate (AP), qui tente de développer le projet de mine d'apatite du lac à Paul, a enregistré une perte nette de 849 935 $ CAN, ou 0,01 $ par action, au 1er trimestre de 2016, contre une perte de 891 200 $ pour la même période en 2015.

« La baisse de la perte nette d'année en année est attribuable à une série de mesures mises en oeuvre par la société en vue de réduire ses frais », est-il écrit dans un communiqué. AP explique ces chiffres par le fait qu'elle est une compagnie en phase de développement. La liquidité actuelle d'AP, en date du 31 mars 2016, a été chiffrée à 87 357 $, en plus d'un accès à 2,1 M$ de sa ligne de crédit non utilisée. La compagnie prévoit avoir besoin d'un financement additionnel avant la fin de l'année 2016.

« 2015 a été une année formidable pour la société alors que nous avons atteint nos principaux objectifs, a partagé son nouveau chef de la direction, Brian Ostroff. Grâce à l'obtention du permis pour le projet du lac à Paul, nos efforts du 1er trimestre ont été dirigés vers des discussions avec de potentiels partenaires commerciaux, stratégiques et financiers afin de faire avancer le développement du projet. »

Pour le reste de l'année, AP se concentrera sur l'avancement du projet du lac à Paul. Elle envisage notamment de poursuivre les discussions avec de potentiels partenaires, réduire ses dépenses opérationnelles, assurer des efforts de communication avec les parties prenantes et la communauté, en plus d'assister Port Saguenay pour l'obtention du permis environnemental de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale.

Nouveau président

Enfin, AP a annoncé que Jean Lamarre avait été élu président du conseil d'administration. Son arrivée [...] « va nous aider à accélérer nos efforts en 2016 », a soutenu M. Ostroff

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer