Restauration à Alma: réouverture et faillite

Le Coq Rôti d'Alma pourrait rouvrir ses portes... (Photo Le Quotidien, Laura Lévesque)

Agrandir

Le Coq Rôti d'Alma pourrait rouvrir ses portes à la fin du mois de mai. - photo le quotidien, laura lévesque

Photo Le Quotidien, Laura Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le milieu de la restauration à Alma vit de nouveaux bouleversements. Fermé depuis le mois de février, le Coq Rôti situé au centre-ville devrait rouvrir ses portes. Une vingtaine de postes sont actuellement offerts sur le site d'Emploi Québec, dont cuisinier, hôtesse et serveur. Si on se fie à l'offre d'emploi, les nouveaux employés pourraient commencer à travailler le 20 mai prochain. Il a toutefois été impossible de savoir qui dirigera le commerce.

Du côté des Banquets chez Ludo d'Alma, les nouvelles sont moins bonnes. L'entreprise, fondée par le chef traiteur Ludovic Paradis, a été placée sous la loi de la protection de la faillite. Il y a un an, Myriam Larouche de À L'Orée des Champs a acheté Banquets Chez Ludo. Selon les informations fournies par le syndic Fabien Tremblay, le manque à gagner frôle les 225 000$, alors que la valeur des équipements atteint 175 000$. L'entreprise ne possède aucun bâtiment.

Jointe hier, Mme Larouche a tenu à rassurer les clients des Banquets Chez Ludo. «La compagnie est fermée. Mais une gestion intérimaire a été mise en place pour poursuivre les opérations. Les banquets réservés vont se faire. Pour ça, il n'y a pas de problème», précise Mme Larouche, ajoutant que son autre entreprise, À l'Orée des champs de Saint-Nazaire, n'est pas touchée par ces soucis financiers

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer