L'Alliance forêt boréale plus motivée que jamais

Le succès de la marche de dimanche incite... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le succès de la marche de dimanche incite les ténors d'Alliance forêt boréale à continuer à marteler le message que l'exploitation forestière contribue à lutter contre les changements climatiques.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

L'Alliance forêt boréale (AFB) va continuer à marteler le message que l'exploitation forestière contribue à lutter contre les changements climatiques.

«C'est un message qui rejoint tout le monde. Il faut le répéter pour que les gens saisissent que l'utilisation du bois permet de réduire les gaz à effet de serre. Nous allons poursuivre sur notre lancée. La marche de dimanche a été un succès et il faut en profiter», a indiqué le président d'AFB, Jean-Pierre Boivin.

Tournée

Au cours des prochains jours, Jean-Pierre Boivin va poursuivre sa tournée à travers le Québec pour faire connaître l'organisation. «Nous voulons obtenir le plus d'adhésions possible. Aussi, nous allons faire traduire notre site internet et différents documents pour concrétiser notre partenariat avec l'Ontario. J'arrive de Baie-Comeau, je vais à La Tuque et en Abitibi bientôt pour rencontrer les élus pour continuer à parler de l'Alliance», ajoute-t-il.

Le président pense que cette marche va avoir des répercussions au sein des deux paliers de gouvernements. «Nous avions fait des démarches au fédéral et on veut que ça s'intensifie avec le gouvernement de monsieur Trudeau. Au Québec, on sent l'appui du ministre des Forêts, Laurent Lessard.»

Opportunité

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, espère que Québec va saisir l'opportunité de dégager des sommes supplémentaires pour intensifier le reboisement. «Il y a des zones qui ne sont pas productives qu'on doit reboiser. Il faut une intensification de la sylviculture. Le professeur Gagnon l'a très bien démontré dimanche lors de la marche», a-t-il mentionné.

Le maire de Saint-Félicien veut que l'Union des municipalités du Québec se positionne en faveur de cette option lors de son prochain congrès.

Pour sa part, le maire de Dolbeau-Mistassini, Richard Hébert, se montre très satisfait de la réponse de ces citoyens.

«J'ai vu beaucoup de monde de la municipalité. Des travailleurs de Rémabec et des travailleurs de la papeterie et de la scierie. Nous pouvons dire mission accomplie. J'ai bien hâte de voir quelles seront les répercussions de cette marche. La suite des choses va être très importante», a-t-il déclaré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer