423 000$ versés au Lac-Saint-Jean

André Paradis... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

André Paradis

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Le Centre local de développement (CLD) Lac-Saint-Jean Est a versé 423 000 $ aux entreprises jeannoises en 2015, générant ainsi des investissements de 13,8 millions $. Mais pour réussir à intervenir dans quelque 300 dossiers clients, l'organisation a dû gruger son surplus accumulé jusqu'au dernier sou.

L'entrée en vigueur de la loi 28, rappelons-le, a amputé le financement des CLD du Québec, privant celui de Lac-Saint-Jean-Est de 430 000 $ en 2015. Si plusieurs centres ont réduit considérablement le nombre d'employés pour faire face à ces compressions, celui de Lac-Saint-Jean-Est tenait à conserver ses ressources humaines. Un seul poste a été aboli dans les deux dernières années.

« On a utilisé nos surplus, on a rationalisé. On tenait toutefois à maintenir nos effectifs pour deux raisons. D'abord, il y avait beaucoup de besoins en 2015. Notre mission, c'est d'aider les entreprises quand elles vont bien, mais aussi quand elles vont mal. Et sans notre monde, on n'aurait pas pu accompagner convenablement les entreprises. On tenait aussi à conserver notre expertise en vue de la création d'une nouvelle structure qui remplacera le CLD. On ne voulait pas perdre nos ressources », justifie le directeur général de l'organisation, Laval Girard, qui a dévoilé mardi soir à Alma son rapport annuel devant les membres et partenaires du CLD.

Les élus du territoire planchent en effet sur la création d'une nouvelle instance de concertation économique pour remplacer le CLD Lac-Saint-Jean-Est. La structure devrait résulter de la fusion des ressources de la MRC et de celles de la ville d'Alma, qui compte une équipe dédiée au développement économique.

« On est encore en réflexion en ce sens. Le but est de mettre en commun nos effectifs. Mais il est encore trop tôt pour annoncer quelque chose. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on garde le CLD sur pied jusqu'au 31 décembre 2016 », précise le président du CLD, André Paradis, également préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer