La Chambre de commerce seconde Étienne Jacques

Le président de la Chambre de commerce du... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le président de la Chambre de commerce du Saguenay, François Gagné.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

La Chambre de commerce du Saguenay seconde le message lancé par mardi par le chef des opérations, Métal primaire, de Rio Tinto, Étienne Jacques.

Le président de l'organisme, François Gagné, a réagi par voie de communiqué mercredi. Il déplore notamment l'opposition que suscitent certains projets de la multinationale de l'aluminium.

« Il y a de l'ouverture de leur côté, mais il faut aussi que la population réalise les impacts de la perte éventuelle d'un fleuron régional important. Sans l'usine Vaudreuil, la région perdra énormément sur ses avantages stratégiques de production de l'aluminium et, actuellement, elle ne mesure pas encore les conséquences néfastes que cela pourrait avoir sur l'économie régionale et par le fait même sur la population », a alerté M. Gagné, propriétaire de Métatube.

La veille, Étienne Jacques visait, en plus de Vaudreuil, la gestion des berges du lac Saint-Jean et la renégociation des tarifs d'électricité avec Québec.

François Gagné envoie la balle également à tous les acteurs politiques pour qu'ils mettent en place des mesures pour favoriser l'utilisation de l'aluminium. « Les gouvernements doivent intégrer davantage dans leurs plans de développement économique l'aluminium, métal précieux québécois et soumis aux caprices des marchés mondiaux », a ajouté le président de l'organisme qui regroupe plus de 1000 membres de la communauté d'affaire du Saguenay et de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer