Couche-Tard: le déploiement du café accéléré

Alimentation Couche-Tard compte accélérer le déploiement de son offre de... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Alimentation Couche-Tard compte accélérer le déploiement de son offre de produits frais et sa marque de café pour inciter les consommateurs à fréquenter davantage ses dépanneurs.

D'ici 12 mois, la multinationale lavalloise vise à ce que 400 autres établissements de son réseau - principalement au Canada et aux États-Unis - puissent offrir la marque «Simply Great Coffee».

«Le café est notre priorité au cours des 12 prochains mois, a expliqué mardi son président et chef de la direction, Brian Hannasch, au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes. Nous avons déjà enregistré une croissance à deux chiffres (au chapitre des ventes de café).»

Actuellement, la marque de café d'Alimentation Couche-Tard est offerte dans quelque 1300 établissements répartis en Amérique du Nord et en Europe.

L'exploitant de dépanneurs et de stations-service avait commencé à importer sa marque européenne de café en 2014 dans deux marchés, dont un au Québec, dans le cadre d'un projet pilote.

L'entreprise espère pouvoir reproduire le succès connu en Europe par sa filiale Satoil Fuel & Retail en ce qui a trait à l'offre de produits frais, dont les marges sont plus élevées.

En Amérique du Nord, par exemple, près de 2100 de ses dépanneurs reçoivent plus d'une fois par semaine des livraisons de produits frais comme des sandwichs et des fruits et légumes.

«Nous prévoyons étendre cette initiative à 250 autres sites au cours du prochain exercice», a précisé M. Hannasch.

Celui-ci était accompagné pour la première fois du nouveau chef de la direction financière, Claude Tessier, qui avait quitté en janvier son poste de président québécois de Sobeys pour se joindre à Alimentation Couche-Tard.

La société a vu ses profits et revenus croître au troisième trimestre, ce qui n'a toutefois pas été suffisant pour répondre aux attentes des analystes financiers.

Son bénéfice net s'est établi à 247 millions $ US, ou 48 cents US par action, en progression de 10,4 pour cent par rapport à il y a un an. Abstraction faite des éléments non récurrents, le profit ajusté d'Alimentation Couche-Tard a progressé de 4,2 pour cent pour s'établir à 301 millions $ US, ou 53 cents US par action.

Les ventes pour la période de 16 semaines terminée le 31 janvier ont été de 9,3 milliards $ US, en hausse de 2,5 pour cent par rapport au troisième trimestre de l'exercice précédent.

«Nous approchons de la fin d'un autre bon exercice avec trois trimestres consécutifs de croissance», a estimé M. Hannasch.

Cette performance n'a toutefois pas répondu aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui tablaient sur un profit ajusté par action de 59 cents US ainsi que des recettes de 9,9 milliards $ US.

Selon Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, cela est notamment attribuable à des marges moins élevées qu'anticipé en ce qui a trait au carburant vendu au sud de la frontière.

«Compte tenu des marges sur le carburant moins élevées aux États-Unis, nous croyons que les résultats reflètent de solides ventes comparables», précise-t-il dans une note envoyée par courriel.

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an - un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail - ont affiché des hausses de cinq pour cent aux États-Unis, de 4,3 pour cent en Europe ainsi que de 3,5 pour cent au Canada.

Alimentation Couche-Tard estime être en voie de compléter, d'ici la fin de son exercice, la conversion de 400 magasins à la marque Circle K dans le sud-est des États-Unis.

Sauf au Québec, où le logo au hibou continuera de coiffer les dépanneurs de l'entreprise, les bannières Mac's (Canada), Kangaroo Express et Statoil (Europe) seront progressivement converties en Circle K d'ici mai 2017.

La semaine dernière, Alimentation Couche-Tard a mis la main sur 279 stations-service Esso qui appartenaient à la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) en allongeant 1,69 milliard $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer