Projet Biomoss: le maire Asselin émet des doutes

Jacques Asselin... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Jacques Asselin

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La municipalité de La Doré demande à ce que son projet de scierie de bois de palettes soit intégré à celui de carbone actif, à Chambord, évalué à 100 M$. Le maire Jacques Asselin émet toutefois des doutes au sujet du projet Biomoss.

« Nous pensons qu'avec tout le bois que les promoteurs exigent, la partie sciage pourrait être acheminée à La Doré afin d'avoir une vraie filière feuillue. Je ne pense pas qu'il serait logique d'accorder un volume de bois supplémentaire pour utiliser seulement les résidus qui sont nécessaires pour faire du carbone activé », a indiqué le maire Jacques Asselin.

Ce dernier demande à ce que la résolution qui sera envoyée au ministère des Forêts pour demander qu'un volume supplémentaire de 200 000 mètres cubes soit accordé aux promoteurs inclue le fait qu'une partie de ce bois servirait au projet de La Doré. « Je n'ai pas encore vu la résolution, mais j'ai envoyé une lettre à la MRC avec nos demandes. J'espère qu'elles seront considérées. Il faut que notre projet soit bénéficiaire du bois supplémentaire pour avoir le bon bois à la bonne place », a-t-il signifié.

Rappelons que l'usine de composantes de palettes évaluée à 16 M$ créerait 25 emplois. L'entièreté de la production serait acheminée à une entreprise de Drummondville, Interco. Ce projet n'avait pas été retenu par le gouvernement Couillard dans le cadre d'appels de candidatures pour se partager le volume de bois retiré à Louisiana Pacific pour l'usine fermée de Panneaux Chambord.

Doutes

Le maire de La Doré émet des doutes quant au sérieux du projet Biomoss. Il est moins enthousiaste que ses homologues. « J'ai parlé avec des gens qui connaissent le secteur et le créneau du carbone activé ne serait pas si prometteur. On s'enthousiasme pour un projet qui n'a pas été vraiment évalué. Il faudra prendre connaissance d'un plan d'affaire sérieux avant de trop s'avancer », a-t-il soulevé comme observation.

Jacques Asselin n'est pas contre le projet de Chambord, mais il pense qu'il devra se réaliser en partenariat avec celui de New Forest industries à La Doré afin de vraiment développer une filière feuillue sur le territoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer