Manoeuvres financières douteuses: L'AMF suspend le courtier Steeve Duchesne

L'Autorité des marchés financiers (AMF), a obtenu le blocage des comptes... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Autorité des marchés financiers (AMF), a obtenu le blocage des comptes bancaires et des actifs du conseiller en assurances et rentes collectives Steeve Duchesne et du cabinet Forces collectives Saguenay dans le cadre d'une enquête initiée par des plaintes d'un groupe d'ex-travailleurs de l'usine Graphic Packaging de Jonquière.

Au cours d'un entretien téléphonique hier matin, le porte-parole de l'AMF Sylvain Théberge a confirmé l'information au Quotidien. Le tout sera confirmé par un communiqué officiel dans les prochaines minutes. L'organisme avait reçu les plaintes il y a à peine deux semaines et a jugé nécessaire de suspendre les activités du Saguenéen.

« L'AMF s'est présentée devant le bureau de décision et de révision. Elle a obtenu une ordonnance de blocage et d'interdiction à l'endroit de Steeve Duchesne », a résumé le porte-parole de l'AMF. Les mêmes interdictions et blocages ont été prononcés contre le cabinet Forces collectives Saguenay pour lequel Steeve Duchesne travaillait lorsqu'il a procédé aux manoeuvres financières qu'on lui reproche.

Selon ce que les enquêteurs de l'AMF on été en mesure de vérifier, Steeve Duchesne a demandé à cinq investisseurs de lui transférer des sommes provenant de leur compte REER pour faire l'acquisition d'actions d'une compagnie d'assurance avec des promesses de rendement important. Pendant l'opération, toujours selon l'AMF, il y aurait eu appropriation de l'argent de la part de Steeve Duchesne.

Selon l'enquête menée par Le Quotidien, Steeve Duchesne avait gagné la confiance des travailleurs et du syndicat de l'ex-cartonnerie à titre de gestionnaire du régime d'assurance collective. Il avait de plus supervisé le transfert du régime de retraite vers le Système de retraite Bâtirente de la CSN. À ce titre, Duchesne avait une connaissance approfondie de la situation financière de ces travailleurs et du contenu de leur compte REER.

La direction de Bâtirente avait immédiatement informé l'Autorité des marchés financiers dès qu'elle a été informée de la situation. Le Chambre de la sécurité financière du Québec a également été contactée par Bâtirente dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer