Québec octroie 26 M$ au Zoo de Saint-Félicien

Un ours polaire du Zoo sauvage de Saint-Félicien..... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Un ours polaire du Zoo sauvage de Saint-Félicien..

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien pourra réaliser son plan de développement de 32,5 millions$ grâce à une subvention de 26 millions$ du gouvernement du Québec.

Julie Boulet et Philippe Couillard ont visité l'habitat... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 3.0

Agrandir

Julie Boulet et Philippe Couillard ont visité l'habitat des ours polaires en présence de Lauraine Gagnon et Réjean Lavoie.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Le député de Roberval et premier ministre Philippe Couillard en a fait l'annonce, lundi, en compagnie de la ministre du Tourisme, Julie Boulet. C'est l'aspect innovateur du concept, qui vise à rendre encore plus ludique la visite au zoo, qui a convaincu le gouvernement d'investir une somme si importante dans un site touristique.

«C'est un monde très compétitif. Les gens viennent rapidement à un endroit, mais le quittent aussi rapidement. Il faut donc moderniser nos installations et surtout en faire la promotion. Ça prend des sites qui innovent pour rester les leaders dans le domaine. Il faut se renouveler sans cesse pour demeurer attractif, c'est ce qu'a fait le zoo depuis 50 ans», a affirmé Philippe Couillard, en indiquant qu'il s'agissait d'une aide gouvernementale historique envers le Zoo de Saint-Félicien.

Pour Julie Boulet, ce sont les perspectives de développement économique qui l'ont séduit. «Avec ce plan de développement, les retombées économiques vont passer de 30 millions$ à 50 millions$. Le nombre de visiteurs devrait s'accroître de 160 000 à 200 000. De plus, les investissements vont permettre la création de 35 emplois. C'est l'ensemble de l'économie touristique régionale qui va en profiter», a soulevé la ministre du Tourisme.

Une vision partagée par Philippe Couillard. Le fait que 37% de la clientèle provienne de l'Europe est un argument majeur pour y injecter autant d'argent. Ces touristes sont beaucoup plus payants que les visiteurs provenant de la province. «Le tourisme en région, c'est 1275 entreprises, 14 000 emplois et des retombées économiques 375 millions$. C'est considérable pour notre région. Ces investissements, ça va permettre d'accroître notre notoriété dans le monde parce que la proportion de visiteurs étrangers est 14 fois plus importante qu'ailleurs au Québec», a-t-il indiqué.

Cette subvention de 26 millions$ a réjoui le président du site touristique Réjean Lajoie. «C'est du jamais vu! C'est un moment historique! Notre projet avait bien été reçu lors du Sommet économique régional. Et de voir aujourd'hui que nous allons pouvoir concrétiser le plan de développement le plus ambitieux de notre histoire est un défi stimulant», a-t-il lancé.

Le conseil d'administration se met à la tâche pour déployer une importante campagne de financement pour aller recueillir 6,5 millions$ dans la région et ailleurs au Québec pour réussir à compléter le financement.

Du même coup, l'équipe du Zoo sauvage va se mettre à l'ouvrage pour concrétiser ce plan qui sera réalisé en plusieurs phases sur une période de six ans.

La directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 4.0

Agrandir

La directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien Lauraine Gagnon.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Un parcours nocturne illuminé cet été

Le premier élément du plan de développement du Zoo sauvage de Saint-Félicien qui sera complété cet été est un parcours nocturne illuminé créé par la firme Moment Factory. Un investissement d'environ 1,6 million$.

«C'est l'expérience client qui sera mise de l'avant dans ce plan de développement. Nous voulons que les visiteurs prolongent leur durée de visite en leur rendant la visite inoubliable. En parallèle, nous voulons offrir de meilleures conditions de vie et de présentation pour les animaux en améliorant les habitats», a indiqué la directrice générale Lauraine Gagnon.

Cet été, la famille sera conviée à visiter le zoo en soirée. «Comme il y a moins d'activités d'offertes les soirs, nous pensions qu'il était important d'offrir une expérience unique basée sur les sens. Nous avons fait appel à la réputée firme Moment Factory qui a développé Foresta Lumina à Coaticook pour idéaliser un concept multisensoriel et multimédia qui en mettra plein la vue. Je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant pour garder le secret», a-t-elle ajouté

Les concepteurs prévoient que les jeunes amateurs de jeux vidéo seront conquis par les effets sensoriels qui seront mis de l'avant sur un parcours de 1,5 kilomètre.

Un des éléments spectaculaires de ce plan de développement est la reconfiguration de l'habitat des ours polaires pour le transformer en zone de l'arctique. L'habitat des ours polaires sera doublé pour accueillir plus de bêtes. Une maternité sera aménagée. Les phoques et les renards arctiques cohabiteront dans un nouvel habitat. Une grande passerelle surplombera ces habitats. Cette passerelle prendra naissance au pavillon d'accueil pour se rendre à ce qu'on nomme l'esplanade où se retrouvera le restaurant complètement reconfiguré. Les visiteurs auront une vue magnifique de la rivière aux Saumons.

Puis le secteur de la forêt mixte sera amélioré avec un habitat pour les carcajous, un pavillon pour les castors et l'agrandissement de la volière.

Aussi, des sentiers et des campements seront réalisés dans les Sentiers de la nature pour proposer aux visiteurs des expériences immersives avec les bêtes. 

Le Zoo sauvage prévoit même faire réaliser à l'entrée de la ville de Saint-Félicien un pylône électrique en forme de gigantesque cerf.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer