Contrats de 100 000$ pour Eckinox Média

Jean-François Tremblay, d'Eckinox Média, voit beaucoup de potentiel... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Jean-François Tremblay, d'Eckinox Média, voit beaucoup de potentiel à l'extérieur de la province.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Alors que les secteurs primaire et secondaire tournent au ralenti, certaines entreprises en technologie de l'information et de communication de la région réussissent à tirer leur épingle du jeu. C'est le cas d'Eckinox Média d'Alma qui vient de décrocher trois contrats en Colombie-Britannique et à Yellowknife. Une bonne nouvelle totalisant 100 000 $ pour l'entreprise spécialisée en communication graphique et multimédia.

« Des mandats de 100 000 $, ça ne court pas les rues. À côté de contrats de quelques millions $, comme on voit dans la construction, ça peut sembler minime. Mais dans nos mandats, les dépenses, c'est l'humain, nos employés. Et 100 % de nos contrats sont faits par les gens d'ici. Les retombées sont donc directes dans la région et c'est de l'argent neuf », rappelle Jean-François Tremblay, le propriétaire et fondateur de l'entreprise située au centre-ville d'Alma.

Ce dernier a vu un potentiel intéressant pour son entreprise dans les communautés francophones hors Québec. En effet, les contrats totalisant 100 000 $ en Colombie-Britannique et à Yellowknife prévoient la création de sites Internet en français.

« On fait toujours une veille sur les appels d'offres. On a vu de belles opportunités à ces endroits. Pourquoi ne pas offrir notre expertise ? Les fournisseurs francophones sont plus rares dans ces petites communautés », constate M. Tremblay.

Drones

L'entreprise almatoise a également obtenu un contrat d'images aériennes avec le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Avec l'aide de drones, Eckinox devra pendre en photo les réserves écologiques de la province. Membre du Centre d'excellence des drones d'Alma (CED), l'entreprise almatoise est l'une des rares qui détiennent un certificat d'opérations aériennes spécialisées de Transport Canada pour l'utilisation légale d'un aéronef sans pilote.

«On est à l'avant-garde dans le domaine de l'imagerie aérienne. Il faut dire aussi qu'en étant membre du CED, ça ouvre des portes. Car on a accès à des équipements que normalement une petite entreprise ne pourrait pas se permettre, comme des caméras à 250 000 $. Ça facilite vraiment les choses. C'est comme de passer d'une porte standard à une porte de garage. L'ouverture est à ce point avantageuse », constate Jean-François Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer