Bien plus que des livres

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les bibliothèques modernes sont des espaces vastes et... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Les bibliothèques modernes sont des espaces vastes et lumineux, adaptés aux nouvelles tendances.

Archives Le Soleil

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / L'aménagement d'une bibliothèque publique dans l'église Saint-Édouard, à La Baie, s'invite encore dans le débat public et cette fois-ci en pleine campagne électorale municipale. Peut-on construire une bibliothèque dans une vieille église ? La réponse est oui. « La Maison de la littérature dans l'ancien Temple Wesley, dans le Vieux-Québec, est un bel exemple pour faire cohabiter un bâtiment patrimonial et un concept moderne », met en relief Stéphane Chevalier, architecte pour la firme Chevaliers Moralesque de Montréal qui a construit quatre bibliothèques, au cours des trois dernières années.

« Les bibliothèques ont beaucoup évolué, au cours des dernières années. Ce sont maintenant des bâtiments axés sur les usagers. Ce sont des espaces vastes et lumineux. Maintenant, dans les bibliothèques, on peut parler, on peut manger, on peut prendre un café. Le schéma est inversé, on laisse beaucoup plus de place à l'utilisateur. Avant, si on voulait parler dans une bibliothèque, on se retirait dans un petit local, maintenant, c'est le contraire, on se retire pour profiter d'un salon silencieux », explique le spécialiste.

« L'idée d'une bibliothèque évolue. Oui, le livre est très important, mais la transmission de connaissances à travers les personnes avec des éléments sociaux est privilégiée. Nous avons maintenant des Fab-Lab, des laboratoires de fabrication avec des ateliers où les gens échangent leurs connaissances. Les gens y tiennent des projets, les jeunes peuvent montrer l'utilisation de l'informatique aux personnes âgées, les personnes d'expérience vont partager leur savoir dans ces lieux où il peut y avoir des imprimantes 3D et des outils informatiques de toutes sortes », explique l'architecte qui se prépare à inaugurer la nouvelle bibliothèque de Drummondville prochainement.

« La formation des citoyens fait aussi partie de ces Fab-Lab. Au niveau de l'architecture, ç'a un impact important sur la planification des lieux, comme l'accès à la lumière naturelle par exemple. À l'époque, on avait des bibliothèques très fermées, on voulait garder un niveau d'éclairage très minimal pour protéger l'intimité des lieux. Maintenant, c'est tout le contraire. On ouvre les bibliothèques, on veut voir dehors », fait valoir celui qui travaille présentement sur le réaménagement et l'agrandissement de la bibliothèque Gabrielle-Roy de Québec.

Troisième lieu

De plus en plus, les concepteurs parlent des bibliothèques publiques comme le Troisième lieu. « Il y a la maison, le travail et maintenant la bibliothèque. Avant, les gens allaient à la bibliothèque quand il pleuvait, car ils n'avaient rien à faire, mais de nos jours, les bibliothèques contemporaines sont très fréquentées. Même le samedi après-midi, quand il fait beau, les lieux sont bondés », assure le concepteur de lieux publics.

Une bibliothèque abritera toujours des livres, mais la façon de transmettre la connaissance change. « Les bibliothécaires d'aujourd'hui font de plus en plus de mise en valeur du livre avec des concepts de présentation, ce qui fait que les livres sortent de plus en plus. En apportant des livres à la maison, ça laisse plus de place dans l'espace pour aménager des aires de jeux pour les enfants, ajouter du mobilier, une scène pour la présentation de conférences ou un café bistrot. Les bibliothèques modernes sont véritablement des milieux de vie qui servent la population », soutient le professionnel.

C'est clair qu'on ne va plus à la bibliothèque, aujourd'hui, simplement pour aller chercher des livres. C'est effectivement un milieu de vie, un lieu de rencontres où on partage les connaissances.

La proportion d'espace pour les bibliothèques est davantage planifiée pour les usagers que pour les livres. Il existe des normes dans les programmes qui prévoient un nombre de livres par habitant dans les milieux, mais aujourd'hui on fait plus de place aux tables de lecture, aux fauteuils de lecture, aux salons, des éléments thématiques pour compléter l'offre.

Projet citoyen

« Il y a un engouement pour les bibliothèques publiques, on le sent à Montréal et à Québec. La bibliothèque est vraiment un projet citoyen qui s'impose comme le troisième lieu », fait valoir l'architecte.

La Maison de la littérature de Québec a été sélectionnée comme projet exemplaire par l'Ordre des architectes du Québec pour sa grande qualité architecturale et un prix à l'occasion des Mérites d'architecture 2016, dans la catégorie Bâtiments municipaux, lors d'un concours organisé par la Ville de Québec.

Il appartient donc aux gens de La Baie de faire valoir l'importance de ce projet pour la communauté. Vous avez réussi à vous faire construire un beau quai de croisière, un pavillon d'accueil, un port d'escale, un aréna, en plus de trouver des centaines de milliers de dollars pour revamper La Fabuleuse. Vous devriez être capables de sauver votre église et la transformer en bibliothèque, voire même gagner des prix nationaux pour la beauté de la réalisation, comme pour l'accueil aux croisiéristes. Ça ferait du bien dans le coin de Port-Alfred en plus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer