Mourir jeune...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / Ma vieille mère avait découpé une phrase dans le magazine Bel... (123rf)

Agrandir

123rf

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Ma vieille mère avait découpé une phrase dans le magazine Bel âge, à l'époque, qui disait: «L'important, dans la vie, c'est de mourir jeune, mais le plus tard possible.» Je trouvais que c'était une belle tournure pour démontrer l'importance de rester jeune dans son coeur.

On connaît de plus en plus de gens qui sont plus jeunes que leur âge; je donne souvent l'exemple de notre photographe Jeannot Lévesque, au Quotidien, qui a l'air d'un gars de 50 ans alors que son âge chronologique se situe vers la fin soixantaine. Il a l'air plus jeune que moi qui en ai 55. Il y a effectivement plus de gens qui vivent jeunes plus longtemps, nous sommes en 2016.

Éric Simard, originaire de La Doré, docteur en biologie, vient de publier un livre intitulé Vivre jeune plus longtemps, un ouvrage dans lequel il partage ses connaissances pour allonger votre vie de 20 ans (il faut comprendre ici vivre en santé 20 ans de plus sachant qu'on peut vivre très longtemps avec des multipathologies et des problèmes chroniques de santé).

«L'objectif est de garder notre santé le plus longtemps. Être non-fumeur, avoir une alimentation équilibrée, avoir de saines habitudes de vie, éviter le stress et l'anxiété, avoir une vie sociale engagée, fréquenter la famille et avoir un cercle d'amis favorisent entre autres à retarder le vieillissement», dit-il.

«La génétique n'expliquerait que de 25 à 30% des chances de longévité, le 70 à 75% restant serait dépendantes des habitudes de vie, du poids corporel, de l'alimentation, de la gestion du stress et de la santé émotionnelle en général.

«Les centenaires sont des personnes moins stressées et plus faciles à vivre. Ce sont des personnes très peu négatives dans la vie. Le fait d'avoir des pensées constamment orientées vers des émotions négatives augmente les risques de maladie», fait valoir le Dr Simard.

être positif

Des recherches effectuées auprès des personnes centenaires démontrent que ce sont des gens fondamentalement positifs dans la vie. «Quand je demandais à mon arrière-grand-mère de 88 ans comment ça va, elle répondait: ''Ça va bien, ça a toujours bien été et je ne vois pas pourquoi ça changerait''.»

Il est assez évident et facile à comprendre que de saines habitudes de vie favorisent le vieillissement en santé, mais ce qui m'interpelle davantage dans le livre d'Éric Simard, c'est l'importance de la vie sociale. Une étude a démontré que les personnes de 65 ans et plus, socialement peu actives, s'expose à 20% plus de risques de mourir de toutes causes confondues que les gens socialement actifs.

L'intégration et le soutien social ont un impact plus important sur l'espérance de vie humaine que tous les autres facteurs considérés. C'est ce que le Dr Simard appelle l'effet village. Les plus grandes valeurs des villages de centenaires, c'est leur culture de vie sociale et d'entraide, leur relation avec la famille, les amis et la communauté, bref, vivre en gang favorise le vieillissement en santé.

Fred Pellerin l'a dit: ça prend un village pour élever un enfant, mais on sait aussi maintenant que ça prend un village (parents, amis, famille) pour vieillir en santé. Le fait d'entretenir un bon réseau social, c'est un aspect des saines habitudes de vie qu'on a tendance à négliger en vieillissant. Une fois à la retraite, on se rend compte souvent que nos principaux contacts sociaux se faisaient au travail. Un collègue de travail, ce n'est pas nécessairement un ami. On le constate dès que quelqu'un de notre entourage prend sa retraite au bureau; on ne les voit plus du tout, sauf dans les hasards de la vie.

La préface du livre du Dr Éric Simard Vivre jeune plus longtemps est signée par Lise Watier qui nous rappelle que «le bonheur se conjugue mieux avec le verbe être qu'avec le verbe avoir». L'auteur consacre d'ailleurs deux chapitres à l'alimentation et aux habitudes de vie, un ouvrage qui fait réfléchir si on veut vivre une belle vieillesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer