Un bénévolat prenant, mais apprécié

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les bénévoles de La Fabuleuse devant le Queen... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les bénévoles de La Fabuleuse devant le Queen Mary 2

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Une poutine pour déjeuner à 9 h du matin. On a déjà vu plus santé, mais j'étais stationné en face du casse-croûte de la Fromagerie Boivin, à La Baie, pas loin du Queen Mary 2. J'espérais deux oeufs avec des rôties, mais ce n'était pas au menu. Avec du fromage en crotte frais du jour, ça finit par faire le travail.

Ça m'a permis de rencontrer Robert Néron, un des passagers du géant des mers. Il vit à Ottawa, mais il est originaire du Saguenay. Il est monté à bord du Queen à Québec, comme une centaine de passagers l'ont fait, pour une croisière de sept jours. Son escapade en bateau le mènera ensuite à Gaspé et Halifax pour se terminer à New York. « Je savais qu'il y avait du fromage en grains dans le coin, j'ai marché pour me rendre à la fromagerie et j'ai vu le casse-croûte en passant », me dit-il en vidant son sac de fromage, assis au comptoir.

Il était pressé de questions par des promeneurs qui l'écoutaient décrire l'ambiance sur le bateau. « J'ai ma cabine avec balcon au 6e étage à l'avant du bateau, c'est vraiment bien. Plusieurs cabines se sont libérées à Québec et certains passagers sont retournés en Angleterre », fait-il savoir en précisant que sa croisière de sept jours lui a coûté entre 3000 $ et 3500 $ (2499 $, plus taxes, plus autres détails).

Il y avait foule, à La Baie, sous un soleil radieux. Des milliers de personnes ont pris d'assaut l'agora, le quai des croisières et la piste cyclable du parc Mars pour profiter de la venue de ce bateau prestigieux qui fait la fierté de biens des gens, dont le maire Jean Tremblay, qui a poussé ce projet, et Promotion Saguenay, qui a consacré beaucoup d'énergie pour que les bateaux jettent l'ancre à La Baie.

D'ailleurs, lors de la cérémonie protocolaire avec le capitaine du bateau, le maire en a profité pour rappeler que 38 bateaux ont accosté en 2106 et que près de 60 navires mouilleront dans la baie des Ha ! Ha ! en 2017. Ça veut dire une soixantaine de cérémonies d'accueil pour les bénévoles de La Fabuleuse. Ça commence à ressembler à un travail à temps plein.

Je n'ai pas pu m'empêcher de poser la question à Ghislain Villeneuve, un bénévole de La Fabuleuse qui fait l'accueil des croisiéristes. « Avec 60 bateaux l'an prochain, ça va commencer à faire beaucoup de travail pour les bénévoles. Promotion Saguenay va devoir finir par vous payer un jour », que je lui dis. Il a hésité un peu avant de répondre. « Si on commence à payer les bénévoles, ça va tuer La Fabuleuse. C'est un spectacle qui coûte déjà très cher à produire (50 000 $ par spectacle l'été, selon des sources fiables). Si on paye les comédiens, ça va être la fin », pense-t-il.

Le bénévole souligne cependant qu'il faudra réfléchir à une façon de faire avec 60 bateaux. « L'été, je donne 24 spectacles et on ajoute à ça une trentaine de représentations pour les croisières ; ça commence à faire beaucoup. Avec 60 bateaux, ça va être très exigeant. On commence nos journées très tôt le matin pour accueillir les gens sur le quai pour ensuite donner une représentation en anglais dans l'après-midi, ça fait des journées longues », relate le vieux routier de La Fabuleuse.

« Les gens font encore ça par plaisir. Les touristes débarquent des bateaux, ils nous font de beaux sourires, nous disent qu'ils nous trouvent beaux. C'est très agréable de participer à l'accueil des visiteurs », assure le bénévole à plein temps. Notre conversation a été interrompue par des touristes d'origine chinoise qui voulaient se faire prendre en photo avec lui. Une dame l'interpelle au même moment et lui demande : « Are you an authentic indian ? ». Et lui de répondre : « No, it's for the show ». Et elle de rétorquer : « You look like an authentic ». Ghislain Villeneuve lui a dit un beau merci.

Une chose est sûre, ce sont d'authentiques bénévoles au sein de La Fabuleuse, un accueil apprécié des croisiéristes. Comme bien des gens, je trouvais qu'on en faisait un peu trop pour recevoir ces visiteurs de la mer, mais après quatre prix internationaux et la venue du Queen Mary 2 encore pour les deux prochaines années, les promoteurs de ce projet peuvent se dire mission accomplie. Saguenay fait maintenant partie des destinations prestigieuses.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer