On se croirait en Provence

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Du bord du chemin, on peut voir une... (Photo Le Quotidien, Roger Blackburn)

Agrandir

Du bord du chemin, on peut voir une vieille maison en bois avec plein de cossins à l'extérieur et un jardin plein de roches.

Photo Le Quotidien, Roger Blackburn

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Si vous avez une heure ou deux à tuer en allant au Lac-Saint-Jean, offrez-vous une balade dans l'arrière-pays, dans les plaines agricoles. Lâchez le lac et la route 169 pour vous diriger vers les montagnes dans les secteurs de Saint-André, Lac-à-la-Croix et Métabetchouan. Vous y découvrirez des paysages bucoliques extraordinaires capables de vous dépayser. Par moments, on se croirait en Provence.

Allez découvrir les gens qui habitent le 3e rang, le 4e rang. J'ai trouvé des chemins pas pavés et plein de belles choses à voir, des fermes surtout, et des champs à perte de vue. Si vous voulez voir la campagne, vous serez charmés.

Je suis toujours étonné de découvrir un coin de pays que je ne connais pas. Moi qui ai quand même «viraillé» pas mal dans ma région, métier oblige, je découvre encore du nouveau. Quel bonheur!

J'ai même fait la connaissance de Louis-Thomas Bouchard qui vit dans une maison remplie de roches, des roches amérindiennes, dit-il, des roches de feu. Du bord du chemin, on voit la vieille maison en bois avec plein de cossins à l'extérieur et un jardin plein de roches.

J'arrête devant cette curieuse maison. L'homme m'invite à l'intérieur. Le logis tout en bois a des tablettes partout sur lesquelles reposent des roches. L'homme a passé sa vie sur la route à titre de représentant pour Dollarama pour superviser les magasins de la région et de la Côte-Nord.

«Je roulais 100 000 km par année, je n'étais plus capable. De plus, à force de voir des accidents sur la route, j'ai fini par développer une phobie et je ne suis plus capable de prendre la route.

Maintenant, j'habite cette vieille école de rang que j'ai rafistolée et je vais à Alma sept à huit fois par année. Je préfère me cantonner ici avec ma collection de roches amérindiennes à admirer le paysage autour», raconte l'homme qui a tout d'un vieux hippie avec son chandail montrant Jimmy Hendrix et ses posters des Beatles accrochés aux murs de la maison.

Sur son terrain, au bout d'un mât, flotte le drapeau «peace and love». On ne voit pas beaucoup ce genre de drapeau sur les terrains, que je lui dis. «Un drapeau de la paix et de l'amour. On le revoit un peu ces temps-ci avec ce qui se passe en France», me balance l'ermite qui n'est pas si déconnecté qu'il en a l'air.

L'homme originaire de Nicolet s'est installé ici pour avoir la paix. Peut-être qu'un jour il reprendra ses activités de brocanteurs. Il confie avoir quelques belles pièces en sa possession. Il a déjà tenu un comptoir d'antiquités dans le passé.

Quand on roule dans l'arrière-pays, à moins de deux kilomètres de la route régionale, on dirait qu'on vient tout d'un coup de changer de région alors que le paysage agricole rivalise de beauté avec le lac Saint-Jean.

Pour ceux qui se donnent la peine de prendre leur temps, on peut acheter des oeufs frais dans une ferme avicole, cueillir des fraises, faire la rencontre d'épouvantails dans des champs de maïs et même y découvrir un verger. Je n'ai pas osé, une affiche disait gare au chien alors j'ai pris garde.

Les champs de canola vous invitent à vous arrêter et à faire une pause, un instant, pour les regarder se dandiner dans le vent. C'est presque romantique.

Vous vous demanderez sûrement qui sont ces gens qui vivent comme ça en plein bois, pas si loin de la route régionale, mais tout de même à l'écart. Vous risquez même de les envier. Si vous avez le coeur à la campagne, le détour en vaut la peine. L'expérience en vélo de montagne ou en vélo hybride avec de bons pneus vous offrira des moments de beauté inespérés comme seuls peuvent en offrir les chemins les moins fréquentés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer