« On s'est cassé le bécycle »

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fit Expédition a concocté de la nourriture rapide... (Photo courtoisie)

Agrandir

Fit Expédition a concocté de la nourriture rapide de qualité, voire gastronomique, emballée dans des sacs de conservation, qu'on réchauffe dans l'eau chaude avant de servir.

Photo courtoisie

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Ils cuisent leurs repas sous vide à des températures adaptées aux plats choisis pour conserver toutes les arômes et les saveurs.

«On ne conserve pas des aliments cuits sous vide, on les cuit dans des emballages sous vide. On s'est cassé le bécycle pour arriver à des résultats exceptionnels avec essais et erreurs. Ce n'est pas pour nous vanter, mais on a développé des produits exceptionnels», assure Vincent Beaulieu, copropriétaire et directeur au développement des affaires et marketing de l'entreprise Fit expédition qui produit de la fine cuisine pour gens actifs.

L'entreprise existe depuis huit mois à Jonquière. C'est l'histoire de quatre gars actifs qui ont décidé de préparer des repas de qualité pour des gens actifs. «Quand, après une journée de travail, tu pars une heure ou deux en vélo, il ne reste pas beaucoup de temps pour préparer des repas de qualité, de bon goût et qui vont te donner les nutriments nécessaires pour combler la perte d'énergie de la sortie en vélo. On a commencé par préparer des repas pour une vingtaine de personnes qui s'entraînent activement et on s'est dit pourquoi ne pas les accompagner dans leurs sorties et leurs expéditions», raconte le passionné de plein air, de chasse et de pêche.

Ils ont concocté de la nourriture rapide de qualité, voire gastronomique, emballée dans des sacs de conservation, qu'on réchauffe dans l'eau chaude avant de servir. Que ce soit un rôti de porc à l'ail fumé et moutarde à la drêche, sauce barbecue au poivre des dunes, ou une cocotte nordique au poulet, canneberge séchée, caramel de baie d'argousier, graine de citrouille érable et cumin, maïs en grains, les repas sont préparés pour maximiser la santé et agrémenter vos sorties en forêt ou en camping.

Pour le camping ou l'expédition

Souvent, en camping ou en expédition de plein air, on veut maximiser notre temps à pratiquer nos activités récréatives comme le vélo, la pêche, la plage, la randonnée, les visites touristiques ou autre sans passer des heures à préparer des repas. On finit souvent par s'arrêter dans une cabane à patates frites ou se faire un sandwich au jambon, tomate, fromage. Les menus que proposent ces jeunes passionnés sont variés, haut de gamme et peuvent se conserver de huit à dix jours dans leur emballage.

«Nous sommes chanceux, nos clients potentiels sont des gens qui mangent, alors il nous appartient de séduire la clientèle avec des produits hors du commun. Nos repas sont des produits qui offrent à la fois la santé, la rapidité, la facilité et des valeurs régionales. J'appelle ça des produits sensés, car on obtient la qualité d'un grand repas sans passer deux heures à cuisiner», explique celui qui aime cuisiner, mais quand il a le temps.

«Nos plats sont très goûteux. On fait nos sauces nous-mêmes sans ajouter de produits de conservation et on joue au maximum la carte des produits régionaux. On prépare des mets d'exception pour accompagner les gens dans leurs expéditions et leurs sorties en plein air», fait valoir Vincent Beaulieu, qui développe ce concept avec ses acolytes Mathieu Fraser, Maxime Vaugeois et Marc-André Houde.

D'autres marchés à développer

Les jeunes voient grand. Ils veulent développer le marché des pourvoiries, des lunchs au bureau et des services de traiteurs pour des événements. Les repas se vendent entre 13$ et 18$, mais les chefs propriétaires peuvent aussi élaborer des repas «écoluxe» avec du saumon fumé ou du foie gras. «C'est nouveau comme concept, on se casse la tête pour les gens actifs avec des produits de qualité inspirés de nos valeurs régionales», élabore ce jeune passionné du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Avec l'activité économique qui ralentit dans la région, ça fait du bien de parler avec de jeunes entrepreneurs qui ont la passion de leurs produits et de leur région. Ils offrent des produits pour des gens actifs, pour les amants de plein air, de chasse et de pêche, de camping, de vélo, bref, pour les gens d'ici. Et ça ne coûte pas beaucoup cher que le cheeseburger avec une poutine et un Coke qu'on ramasse à la cabane à patates frites sur le bord de la route régionale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer