Cercueil, unissez-vous, les maires du Lac!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Une vingtaine de villégiateurs hébertvillois viennent ont reçu... (Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Une vingtaine de villégiateurs hébertvillois viennent ont reçu une facture de 230$ pour payer l'entretien de la route de la Montagne, un chemin public du secteur Lac-à-la-Croix. Il s'agit du seul accès menant aux chemins privés des villégiateurs.

Archives Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Si j'étais ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, j'obligerais les villages de Chambord et Desbiens à se fusionner. Voyons donc, voir si on va amputer 120 résidences à un village de 1800 habitants au profit du village voisin de 1100 habitants pour des services que le village de Chambord ne peut offrir. Cette démarche est d'un ridicule consommé.

Au lieu de demander de changer de village, les citoyens des 120 résidences qui veulent passer dans le camp de Desbiens devraient exiger une fusion des deux municipalités pour ensuite recevoir les services d'eau et d'égout dont ils ont besoin.

Des fois, j'ai l'impression que le mot discorde est le terme le plus souvent utilisé pour qualifier les relations entre les différentes communautés du Lac-Saint-Jean. Roberval se chicane avec Mashteuiatsh, Desbiens se colletaille avec Chambord, les préfets et les maires s'opposent l'un à l'autre, Métabetchouan taxe les citoyens d'Hébertville, on dirait que les chicanes de clochers continuent même si les cloches ne sonnent plus dans les églises. Je fais peut-être une mauvaise lecture de l'actualité, mais j'ai l'impression que les villages du Lac passent plus de temps à chiquer la guenille qu'à travailler ensemble pour mettre en valeur leur territoire.

C'est le temps qu'on arrête de suivre la voie de la dévitalisation et que les villages du Lac s'unissent dans un projet «Une ville, une MRC». Pendant que le premier ministre Philippe Couillard, responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, annonce des aides financières pour le Zoo sauvage de Saint-Félicien ou pour la construction et la réfection d'infrastructures sportives et récréatives à coup de plusieurs millions de dollars, des centaines de résidences en bordure du lac n'ont pas d'eau et de système d'égout. Les villégiateurs au bord du lac Saint-Jean font caca dans l'eau depuis des années et il est temps que les maires de villages s'attaquent au problème.

Le cas des 120 résidents de Chambord est une belle occasion de travailler ensemble au lieu de se chicaner à savoir qui va payer des taxes à qui? On a une occasion d'offrir de l'eau et des égouts à 120 résidences, il faut que ce projet se réalise au-delà des entités villageoises.

Ma conjointe et moi sommes propriétaires d'un chalet à Chambord sur les rives du lac Saint-Jean depuis quelques années et notre installation septique nous a coûté près de 15 000$. Considérant que 120 résidences au bord du lac ont besoin des services qui sont disponibles à proximité, je ne peux pas croire qu'on ne sautera pas sur l'occasion d'offrir de l'eau potable à ces gens.

Il y a 15 ans à Chambord des résidants ont accepté de payer entre 500$ et 1000$ de taxes supplémentaires pendant 15 ans pour se payer un chemin d'accès afin de régler des problèmes de droits de passage avec des cultivateurs. J'imagine que les propriétaires de 120 résidences du Domaine Le Marais qui devront débourser pour des installations septiques seraient prêts à financer, en partenariat avec les municipalités, un service d'eau et d'égout sur 20 ans pour rendre leurs installations conformes.

Les 120 résidences payent déjà plus de 200 000$ de taxe par année et reçoivent très peu de services en retour. Nous sommes en 2016 comme dirait quelqu'un, ce n'est pas normal de ne pas avoir de service d'eau et d'égout quand cela est possible. Cessez de niaiser avec le «puck», fusionnez vos villages et donnez des services.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer