Un parc avec le terrain de Jacques Fortin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le coup d'oeil est magnifique, comme le montre... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Le coup d'oeil est magnifique, comme le montre cette photo datant de 2009.

Archives Le Progrès-Dimanche

Roger Blackburn
Le Quotidien

CHRONIQUE / Saguenay devrait créer un parc municipal sur le très controversé terrain que l'épouse du conseiller Jacques Fortin a rétrocédé à la Ville. Ce terrain est situé à un des plus beaux endroits sur les rives urbaines du Saguenay.

C'est aussi un des rares terrains où on peut y avoir accès en kayak de mer tant à marée basse qu'à marée haute, l'endroit est magnifique, il pourrait même devenir un rendez-vous pour les pêcheurs à la ligne qui vont taquiner le bar rayé dans quelques années.

Un peu comme la halte routière à Saint-Fulgence, ce terrain s'impose comme une belle place pour pique-niquer, tranquille loin des bruits de la ville et à la fois tout près. On pourrait prolonger la piste cyclable de la Zone portuaire jusqu'à ce magnifique endroit trop beau pour laisser le privilège à une seule personne d'en profiter. Ils sont très rares les endroits publics sur le bord du Saguenay qui ne sont pas bordés par des falaises inaccessibles.

Ça ne coûterait pas trop cher, pour reprendre une expression de M. le maire. Il suffirait, au début, d'aménager un sentier d'accès et quelques tables de pique-nique pour profiter de la vue imprenable qu'on a sur la rivière Saguenay. Étant donné que ce terrain n'a pas une très grande valeur parce qu'il est situé juste à côté d'une usine d'épuration des eaux, qui dégage de mauvaises odeurs, il serait irresponsable de vendre ça à un citoyen.

En 2007 le terrain du boulevard Renaud avait une valeur marchande de 27 000$ selon les évaluateurs de la firme qui avait été mandatée par Saguenay pour fixer le prix du terrain que le couple Fortin-Girard avait payé 23 400$. Je ne voudrais pas que ma ville vende un terrain situé près d'une usine d'épuration des eaux et qu'un malheureux acheteur subisse les inconvénients d'une telle infrastructure qui dévalorise les terrains autour. Qui voudrait d'un terrain avec une usine d'épuration des eaux dans sa cour arrière?

Le prochain propriétaire pourrait avoir envie de poursuivre la Ville à cause des mauvaises odeurs et forcer l'administration municipale à réaliser des dépenses importantes pour se conformer. Pour éviter toutes sortes de problèmes pour l'avenir, je suggère que Saguenay conserve ce terrain pour en faire un parc public qu'on pourrait rendre accessible par une piste cyclable via le boulevard Renaud.

Je vous le dis, c'est un des plus beaux terrains urbains sur le bord du Saguenay, ce serait injuste de le vendre à un particulier, cet endroit devrait appartenir à tous les citoyens. Ce secteur a d'ailleurs besoin d'être réaménagé. C'est une insulte à la beauté que de laisser un pareil endroit (le secteur du boulevard Renaud et du rang Saint-Martin, derrière l'usine d'épuration) à l'abandon. Tous ces terrains, particulièrement ceux où étaient aménagées des citernes d'essence, devraient être redonnés aux citoyens en les transformant en parc public.

Nos élus ont la responsabilité de mettre en valeur un paysage qui mérite plus que l'abandon. La saga du terrain de la controverse a assez duré. Il est temps de redonner un peu de dignité au bord du Saguenay.

Allez voir ce terrain et ceux autour, sur Google Maps, pour avoir une idée de la beauté de l'endroit; vous m'en donnerez des nouvelles. Voilà une occasion de redonner les rives du Saguenay aux citoyens, un bien collectif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer