Chicoutimi, le cauchemar des piétons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Roger Blackburn
Le Quotidien

Monsieur le maire de Saguenay, je vous implore de trouver de l'argent pour installer des feux de circulation pour les piétons dans notre ville. C'est décourageant de voir comment on est mal organisé, on va finir par tuer du monde.

Sur le boulevard Talbot, où je circule une bonne dizaine de fois par jour, les piétons sont vraiment inquiets de traverser. Quand il y a des congrès, comme cette semaine avec les professeurs de français américains qui marchent sur le boulevard c'est désolant. J'aurais le goût de débarquer de ma voiture pour les faire traverser. Ils regardent les feux de circulation, regardent les voitures et ne trouvent jamais l'occasion de traverser sécuritairement.

On voit des gens en complet et cravate, valise à la main, qui ne se sentent pas en sécurité. Le secteur des boulevards Université et Talbot est très fréquenté par les piétons qui se dirigent dans les commerces de restauration.

C'est la même histoire quand les élèves de l'école de langue de l'UQAC arrivent sur le boulevard pour se rendre dans les commerces de restaurations rapides, ils n'arrivent pas à traverser le boulevard. Ces pauvres visiteurs sont mal pris à pied et nos élus ne font rien pour régler ce problème qui dure depuis trop longtemps.

C'est la même chose à l'angle des rues Bégin, Racine et Salaberry où se retrouvent souvent des touristes des bateaux de croisière qui prient le Bon Dieu devant la cathédrale pour ne pas se faire frapper à cette intersection doté d'un feu de circulation à plusieurs phases.

Et là je vous parle seulement des secteurs que je fréquente, il y a sûrement d'autres problèmes similaires sur le territoire de Saguenay. Vous attendez quoi pour régler ça? Avez-vous peur que les automobilistes ne votent plus pour vous, car ils devront attendre 20 secondes de plus sur un feu de circulation?

À l'angle de Talbot et des Saguenéens, le feu de circulation pour piéton est seulement d'un côté de la rue, il y a des limites à faire des économies de bout de chandelle. J'ai honte de ma ville quand je vois des gens en danger, pas capables de traverser la rue. L'inaction n'est plus une option dans ce dossier, réglez-nous ça, ça presse. J'aimerais bien qu'à Saguenay on donne la priorité aux piétons, ça serait plus invitant.

Je sais bien que ce n'est pas dans notre culture de traverser aux intersections comme cela se passe dans les grands centres et que les automobilistes manquent de courtoisie, mais il y a un début à tout. Le boulevard Talbot est de plus en plus piétonnier et il faut s'adapter à cette nouvelle réalité.

Le noir dans la Grèce

La situation financière de la Grèce n'est pas très enviable et cette crise est une occasion pour eux de faire le ménage pour ramasser les poussières de l'économie souterraine. On me raconte régulièrement que dans ce pays les commerçants ne pitonnent pas souvent sur les caisses enregistreuses et que le commerce au noir est monnaie courante.

La semaine dernière je soulevais le fait que Revenu Québec entend récupérer plus de 2 milliards de dollars d'ici 2018-2019 grâce aux mesures mises en oeuvre pour lutter contre l'évasion fiscale dans le secteur de la restauration.

Si on arrive à un tel calcul au Québec avec une population de 8 millions d'habitants, on peut sûrement faire le double en Grèce avec une population de 11 millions d'habitants et une industrie touristique beaucoup plus importante qu'au Québec.

Ce n'est pas avec ça qu'on va régler les problèmes de la Grèce, mais ça pourrait faire partie des mesures à prendre pour rassurer les financiers. Le Gouvernement du Québec pourrait leur venir en aide en les aidant à installer des modules d'enregistrement des ventes.

Un ami qui revient tout juste de la Grèce m'a confirmé cette semaine qu'il n'a pas vu souvent de facture lors de ses achats dans les boutiques et restaurants qu'il a fréquentés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer