Des défis pour les clubs de golf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Club de golf... (Archives le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Club de golf

Archives le Quotidien, Jeannot Lévesque

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Depuis quelques années, les clubs de golf vivent un problème de membership, qui diminue d'année en année. Malgré tous les efforts et les plans mis en place, c'est difficile de trouver la rentabilité. Un nouveau problème se pointe à l'horizon. Depuis deux à trois ans, les fameux tournois de golf, une source de revenus importante, affichent une diminution importante.

Fini, les tournois qui attiraient 250 golfeurs et plus. On n'a qu'à se rappeler de la Plume sportive, le Carbonneau-Tremblay, le Marc Fortier et le Marc Denis, entre autres. Tous ces tournois n'existent plus maintenant. C'était la belle époque des tournois de golf majeurs à travers tout le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

D'un point du vue social, on peut penser aux tournois qui permettaient d'amasser des fonds. Il y avait celui de la Maison de la presse qui se déroulait sur deux jours. Il y aussi ceux des fondations d'hôpital de Chicoutimi, de La Baie et de Jonquière qui attiraient de nombreux participants. Ces tournois demeurent, mais on peine à attirer entre 120 et 150 golfeurs et le seul qui demeure à ce niveau est celui de La Baie. Ça demeure quand même une problématique.

Tous les autres tournois sociaux sont encore à l'agenda, mais la participation est de moins en moins présente. C'est plus difficile de rentabiliser et les organisateurs ont de la misère à générer des profits. Doit-on se donner autant d'efforts pour réussir à amasser des fonds, d'année en année ? C'est la question qu'il faut se poser.

Même les clubs qui organisent des tournois ont de la difficulté à faire participer leurs membres. Par exemple, les championnats des clubs diminuent depuis de nombreuses années. La participation est beaucoup moins importante que lors des dernières années. Cette année, le Club de golf de Chicoutimi a tenté une nouvelle formule en créant le Défi des générations. Au lieu des classes traditionnelles (A, B et C), on a décidé de regrouper les golfeurs dans des groupes d'âge. Cette formule a connu un assez bon succès. Est-ce que c'est l'avenir des tournois de golf ? Peut-être.

J'ai également parlé aux organisateurs du circuit régional senior, c'est-à-dire pour les 50 ans et plus. Il y a deux ou trois ans, on attirait chaque tournoi au-delà de 200 golfeurs. Maintenant, quand on atteint le cap des 100 golfeurs, on est satisfait.

Comme vous pouvez le voir, les dirigeants de clubs ont beaucoup de travail à faire pour réussir à faire leur frais au cours de prochaines années. Plutôt que de se couper l'herbe sous le pied avec des rabais sans arrêt, ils devraient s'asseoir à la même table et trouver des façons de s'entraider, en cherchant des façons de diminuer les coûts d'opération et trouver des solutions à ces problèmes.

Le temps n'est pas loin où les déficits seront très importants et il sera difficile de maintenir l'état actuel des terrains. Il ne faut pas se cacher que le membership est difficile et le coût de la cotisation annuelle sera appelé à augmenter. Ça demeure un projet intéressant pour les dirigeants de clubs à surveiller dans les prochaines années.

Marquis, Sags et Élites

Les camps d'entraînement dans la Ligue nord-américaine de hockey se mettent en branle cette semaine. Chez les Marquis, Marc Boivin a annoncé des signatures importantes en confirmant le retour de la majorité des joueurs pour la prochaine saison. Les ajouts de James Desmarais et Gabryel Paquin-Boudreau vont combler la perte de Christian Ouellet, qui avait connu une saison tout à fait exceptionnelle comme recrue l'an passé.

Chez les Saguenéens, Yanick Jean a travaillé très fort dans les 24 dernières heures de la période des transactions pour compenser la décision du gardien Samuel Cardinal de retourner à la maison. Je crois que l'ajout de Zachary Bouthillier sera un plus, car il a une année d'expérience dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Je pense qu'il va bien seconder le jeune Alexis Shank, ou bien ils vont se battre pour le poste de gardien numéro un.

Bon début de saison pour les Élites de Jonquière qui ont amassé trois points sur quatre en fin de semaine. On va leur souhaiter une bonne saison et avec le retour des vétérans, je pense que les Élites sont bien nantis pour connaître une bonne campagne dans le circuit midget AAA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer